vendredi, avril 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Trêve de bavardage, les problèmes des jeunes sont connus !

spot_img

Partager sur

Depuis ce matin du 18 septembre, l’édition 2019 du forum national des jeunes bat son plein à Bobo-Dioulasso, capitale économique du Burkina Faso.

Environ 1000 jeunes venus des 45 provinces du pays et de la diaspora, mandatés par leurs pairs, prennent par à cette messe qui se tient autour du thème, « rôle et place de la jeunesse dans l’édification d’une nation unie, émergente et prospère dans un contexte de lutte contre l’insécurité ».

Institué en 2005 en effet, le forum national des jeunes est une tradition de concertation et de dialogue entre le gouvernement et les jeunes autour des préoccupations qui entravent l’épanouissement de cette importante frange (en termes de nombre) de la population burkinabè (près de 50% selon l’INSD).
A priori, cette rencontre est à saluer. Car, elle offre aux jeunes, une tribune pour échanger directement avec les gouvernants ; partager avec eux les difficultés auxquelles ils sont confrontés ; faire des plaidoyers pour leur prise en compte efficiente dans tous les domaines du développement.
Cependant, force est de constater que depuis 2005, soit 14 ans après l’institution de ce forum, les problèmes des jeunes demeurent et sont les mêmes : le chômage. Autrement dit, les foires se succèdent, les problèmes demeurent !
A quoi servent donc les recommandations qui sortent de toutes ces rencontres ?

En 2017 par exemple, soit 3 années après l’insurrection populaire fortement menée par des jeunes en quête d’un mieux-être, le gouvernement burkinabè, à travers le ministère en charge de la jeunesse, organisait les états généraux de la jeunesse pour dit-on, « définir de nouvelles approches pour une meilleure contribution de la jeunesse au renouveau politique, économique et social du Burkina Faso ».

A l’occasion, les jeunes venus des 45 provinces du pays ont, trois durant, identifier les problèmes auxquels ils sont confrontés et par la même occasion, ont fait des propositions de solutions qu’ils ont soumis aux dirigeants. A l’issu des travaux de ces états généraux, 32 recommandations ont été formulées à l’endroit des pouvoirs publics et 2 à l’endroit des partenaires techniques et financiers (PTF).

Qu’en est-il de ces recommandations ? Sont-elles entièrement mises en œuvre ? Certes des efforts sont faits en matière d’employabilité des jeunes, mais force est de constater que beaucoup reste à faire.

De toutes les manières, les problèmes des jeunes sont connus. Restent maintenant de réelles volontés politiques pour y trouver des solutions.

En tous les cas, le Dr Salifou Demebélé, alors ministre de la jeunesse sous la transition l’a dit : « la lutte contre l’insécurité en générale et le terrorisme en particulier, passe aussi par la lutte contre le chômage des jeunes ».

Mady B

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...