mardi, juillet 23, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Burkina/Préjugés sur les albinos : L’association Keyoiklai sensibilise à Bobo-Dioulasso

spot_img

Partager sur

L’association Keyoiklai a commémoré le vendredi 14 juin 2024 à Bobo-Dioulasso, la 10è journée internationale de la sensibilisation à l’albinisme (JISA).

Activités récréatives, consultations dermatologiques, sensibilisation sur l’albinisme ont entre autres, constituées les principales activités de cette commémoration qui s’est tenue au niveau mondial sous le thème de, « 10 ans de Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme : une décennie de progrès collectif ».

Avec des spécialistes de la santé, les échanges ont porté sur le mode de transmission, les mesures de protection, la démystification des préjugés sur les personnes atteintes d’albinisme.

Safoura Konaté, vice-présidente de l’Association Keyoiklai

Safoura Konaté est la vice-présidente de l’Association Keyoiklai. Pour elle, cette journée a pour objectif de « maximiser la sensibilisation sur les réalités que vivent les personnes amélanies au Burkina Faso et par ailleurs déconstruire les mythes ou préjugés qui se trouvent autour du mot ‘’ albinos’’ ».

A l’en croire, les personnes vivant avec l’albinisme sont victimes de préjugées de la part de la société. « En tant que personne vivant avec l’albinisme, cela n’a jamais été facile pour moi depuis l’enfance. A l’école primaire, nous avons connu des stigmatisations de la part des élèves ainsi que de certains enseignants. Dans la société, nous sommes victimes de railleries, de préjugées qui entourent l’albinisme comme quoi les cheveux, le sang ou les ossements des personnes amélanies peut procurer une certaine richesse » a-t-elle étalé.

Démystifier les préjugés

Selon Dr Tioyé, dermatologue et neurologue au Centre Hospitalier Universitaire Sourou Sanou, l’albinisme peut se définir comme une maladie génétique et héréditaire qui se caractérise par l’absence d’une gêne appelée la mélanine. Autrement dit, c’est une maladie qui se transmet à l’enfant dès sa naissance parce que ses deux parents ont des gènes d’albinisme dans leur famille ou leur descendance.

De sa présentation, il ressort que les albinos sont très sensibles aux rayons ultraviolets du soleil ce qui les exposent à des risques de cancer.

Dr Tioyé, dermatologue et neurologue au Centre Hospitalier Universitaire Sourou Sanou,

De ce fait, ils doivent selon lui, observer certaines mesures de protection. « Pour ne pas s’exposer au soleil surtout celui de 10h à 15h, les albinos doivent porter des habits manche longue qui couvrent tout le corps, des chapeaux a bord large qui protègent les yeux et appliquer une crème solaire sur les autres parties du corps qui restent à découvert. Mais l’utilisation de la crème est facultative compte tenu des moyens financiers. Ces mesures permettront de réduire les risques de lésion de la peau et par ailleurs celui des cancers » a-t-elle conseillé.

Et d’ajouter que s’ils constatent une plaie qui traine à cicatriser au bout de deux ou trois jours « il faut consultez au plus vite pour une prise en charge efficace ».

A l’endroit des enseignants, Tioyé les exhorte à accorder aux élèves albinos les places de devant et leur donner le temps nécessaire pour recopier les leçons ou exercices. « La plupart d’entre eux ont aussi des problèmes de vision » confie-t-elle.

Des personnes vivant avec l’albinisme aux échanges

Pour rappel, la Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme (JISA) est commémorée le 13 juin de chaque année partout dans le monde.

L’association Keyoiklai quant à elle, est une association engagée pour l’inclusion sociale, la paix et la justice sociale, la protection et la promotion des droits des personnes vulnérables, vivant avec un handicap ou vivant avec l’albinisme.

Adjara Djamilatou Coulibaly/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...