dimanche, avril 14, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Marchés publics: l’Arcop outille des chefs d’entreprises

spot_img

Partager sur

L’autorité de régulation de la commande publique (Arcop) a initié des sessions de formations sur la vulgarisation du Guide du soumissionnaire à la commande publique afin d’outiller les représentants du secteur privé pour mieux répondre aux appels à concurrence. Le top de départ de ces sessions a été donné ce mardi 12 novembre 2019 à Ouagadougou sous l’égide du secrétaire permanent de l’institution, Tahirou Sanou.

Secrétaire permanent de l’Arcop, c’est Tahirou Sanou qui a présidé la cérémonie d’ouverture des session

Adopté en décembre 2018 par le conseil de régulation de l’Arcop, le guide du soumissionnaire est, selon le secrétaire permanent, Tahirou Sanou, un document didactique que son institution a élaboré pour faciliter l’accès des petites et moyennes entreprises (PME) à la commande publique au Burkina Faso.

Il s’agira donc pour l’Arcop à travers ces sessions, de permettre aux 135 participants issus du secteur privé de mieux se structurer pour remporter des marchés au niveau national ou régional.

Trois jours durant, ces chefs d’entreprises seront formés sur trois modules. Il s’agit d’une session consacrée au montage des offres en réponse aux appels à concurrence pour la passation des marchés de travaux; d’une session consacrée au montage des offres en réponse aux appels à concurrence pour la passation des marchés d’équipements ou de fournitures, et enfin d’une session consacrée au montage des propositions en réponse aux appels à concurrence pour la passation des marchés de prestations intellectuelles.

Compte tenu des standards internationaux en matière de formation, l’Arcop a limité le nombre de participants par session en lançant un appel à concurrence pour retenir les 45 premiers inscrits à chacun des trois thèmes de formation. « Ce sont les 45 premiers inscrits par thématique qui sont retenus pour cette formation qui est entièrement gratuite et financée sur fonds propres de l’Arcop » a affirmé M. Sanou.

Par ailleurs, selon le secrétaire permanent de l’Arcop, il ressort du rapport de la Société financière internationale (SFI) que le Burkina Faso doit créer environ 300 000 emplois par an pour répondre à sa croissance démographique alors que, 90% de ses travailleurs sont employés dans l’informel. « Malgré un taux de croissance annuel moyen de 6%, les investissements privés restent faibles et ne présentent que 13% du Produit intérieur brut (PIB) » déplore-t-il.

Conscientes de cette situation et du rôle important du secteur privé dans la croissance économique, les autorités burkinabè ont entrepris plusieurs actions pour promouvoir ce secteur. Aux dires du secrétaire permanent de l’Arcop, parmi les secteurs touchés par les mesures de soutien à accorder aux PME, figurent en bonne place les marchés publics.

Ils sont 135 à prendre part à cette session de formation

Et M. Sanou de saisir cette occasion lors de ces sessions pour lancer un appel à l’endroit des autorités sur  l’impérieuse nécessité de rendre opérationnelle la redevance de régulation recommandée par l’Uemoa pour le financement des activités de l’Arcop.

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...