mardi, juin 25, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

1ère édition du forum 8 mars numérique : 20 jeunes filles outillées en gestion des noms de domaine internet

spot_img

Partager sur

L’Association Femmes TIC Burkina Faso (AFTIC-BF) a, en marge de la 167ème journée internationale de la femme, organisé la toute première édition du forum 8 mars numérique du 04 au 07 mars 2024 à Ouagadougou.

Deux activités majeures ont marqué ce grand évènement. La 1ère session du programme « Women DNS Academy Burkina Faso », une formation en gestion des noms de domaine internet au profit de 20 jeunes filles tenue du 04 au 06 mars 2024 dans les locaux de l’Association burkinabè des domaines internet (ABDI), structure partenaire et le webinaire le sous le thème, « numérique et autonomisation de la femme », tenue le 07 mars 2024 en mode hybride (présentiel et en ligne).

S’il est de notoriété publique que les hommes sont les plus nombreux dans le domaine d’internet au Burkina en effet, l’Association Femmes TIC Burkina Faso (AFTIC-BF) entend faire émerger aussi plus de figures féminines dans ce domaine.

A travers l’organisation de cette première édition du forum 8 mars numérique, l’association s’emploie pour une meilleure contribution des femmes au développement du numérique au Burkina Faso. « De part le passé, la technologie était une affaire des hommes. Je me réjouis aujourd’hui de constater que plusieurs filles s’orientent maintenant dans les filières informatiques, même si des efforts demeurent », a laissé entendre la présidente de la fondation des femmes TIC du Burkina, Rasmata Compaoré.

Rasmata Compaoré (à droite), présidente de l’association femmes Tic Burkina Faso, remet une attestation

Durant ces 72 heures de formation, les stagiaires ont reçu des connaissances sur le déploiement d’un serveur DNS (ISC Bind Server sur système GNU/Linux).

A cet effet, la présentation a consisté à présenter le DNS (Domain name system) et expliquer son utilité aux participantes. A travers cette explication, un coin de voile a été levé aussi sur le concept du DNS. A l’issue de cette formation théorique sur le DSN, les différentes participantes, sous la surveillance du formateur, Dénis Bitibali, ont pu faire des exercices pratiques.  Le formateur a aussi présenté l’ABDI à ces femmes. « En plus de la formation sur le DNS, elles ont été initiées à la mise en place d’un serveur de nom de domaine d’internet » a-t-il confié, ajoutant qu’elles peuvent à cet instant mettre en place des serveurs grâce à cette formation. Selon cet ingénieur en réseau-système à l’ABDI, la formation a été très bien animée au regard de la motivation et du dynamisme des participantes.

Le formateur, Dénis Bitibali (remettant une attestation), a indiqué que la formation était bien animée

L’association Femme TIC Burkina Faso salue la participation des jeunes filles

La présidente du comité d’organisation Aminata Bonkoungou, a salué la mobilisation de l’autre moitié du ciel.  « Nous sommes convaincues que cette première session marquera le début d’un parcours enrichissant et gratifiant pour vous toutes. Nous sommes impatientes de vous voir grandir et réussir dans le domaine du DNS et également vous compter parmi les membres de Femmes TIC pour les prochains challenges », s’est-elle adressée à la vingtaine de participantes.

A l’occasion, elle a rappelé que l’association Femmes TIC Burkina est une association à but non lucratif qui a pour objectif principal de faciliter l’appropriation du numérique dans une optique d’émancipation sociale, professionnelle et économique des femmes et des jeunes filles pour mieux valoriser leurs compétences et leurs savoir-faire.

Le secrétaire exécutif de l’ABDI, Izaï Toé, a salué l’engagement de l’association dans le domaine du numérique. « La formation de ce matin traite d’une thématique qui intéresse fortement l’ABDI. Elle porte sur le DNS qui est en réalité un système qui permet d’adresser les ressources telles que les sites web, les applications informatiques sur internet et donc ce système est géré par l’ABDI, déléguée par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) », a-t-il indiqué.

Izaï Toé, secrétaire exécutif de l’ABDI remettant une attestation à une participante

L’avènement du numérique, explique Rasmata Compaoré, a considérablement transformé notre société, apportant des changements profonds dans divers aspects de nos vies. Parmi ces évolutions, l’autonomisation des femmes a émergé comme une thématique cruciale, a-t-elle poursuivi, soulignant ainsi le rôle majeur que les technologies de l’information et de la communication, notamment, les réseaux sociaux jouent dans la redéfinition des perspectives féminines. « Le lien entre le numérique et l’autonomisation des femmes s’est renforcé au fil des années, illustrant comment les plateformes en ligne deviennent des espaces d’expression, d’échanges et d’émancipation pour les femmes à travers le monde. Dans cette optique, explorer la place des réseaux sociaux dans ce processus d’autonomisation devient essentiel, offrant un regard approfondi sur la manière dont ces plateformes contribuent à remodeler les normes sociales, à faciliter l’accès à l’information et à créer des opportunités pour les femmes », a-t-elle développé.

L’objectif de la formation, affirme-t-elle, est le renforcement des compétences de jeunes filles et femmes dans l’administration des noms de domaines Internet et d’augmenter leur compétitivité sur le plan professionnel.

Pour le webinaire, ce sera une occasion, dira-t-elle, de sensibiliser des jeunes filles et les femmes aux opportunités offertes par le numérique, mais aussi de les informer des dangers potentiels liés aux réseaux sociaux et à l’utilisation des nouvelles technologies.

Danielle Hien/Kaboré, porte-parole des participantes, a salué l’opportunité donnée par l’association Femmes TIC-BF

Et de conclure par un hommage aux partenaires comme l’ABDI, le Ministère de la Transition Digitale, des Postes et des communications Electroniques (MTDPCE), l’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC), la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes (ARCEP) et Racine Groupe.  

Les participantes s’en réjouissent

Danielle Hien/Kaboré est une des à la 1ère session du programme « « Women DNS Academy Burkina Faso ».  A l’issue de la formation, elle confie avoir appris beaucoup de chose.

Au nom de ses camarades, elle a traduit leur reconnaissance à l’association FTIC-BF et ses partenaires pour cette opportunité. Elles (les participantes) espèrent que c’est le début d’une aventure qui va se répéter encore dans le temps. Même si certaines étaient à leur première formation dans ce domaine, madame Hien a déjà reçu une formation. Cette formation est donc un recyclage pour elle. Le clou de la cérémonie de clôture a été la remise des attestations de formation.

Pour rappel, l’Association burkinabè des domaines internet (ABDI) a célébré concomitamment le 30e anniversaire du nom de domaine « .bf » et la deuxième édition de DNS Forum Burkina Faso le16 octobre 2023. Sur ce plan, le Burkina est 95e au rang mondial et 10e africain. Le nom de domaine « .bf » du Burkina existe depuis le 29 mars 1993. Cet anniversaire a été célébré sous le thème : « 30 ans du registre burkinabè du nom de domaine « .bf », facteur clé de souveraineté numérique du Burkina Faso ».

Eric Zoundi/ Correspondant à Ouagadougou

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...