dimanche, juin 16, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Bobo-Dioulasso : Vandalisé en 2022, l’institut Français annonce une « reprise progressive » de ses activités

spot_img

Partager sur

La direction de l’Institut Français de Bobo-Dioulasso a organisé dans la matinée de ce vendredi 09 février 2024, une conférence de presse. Objectif, présenter les nouvelles orientations (perspectives) de l’Institut français/ Bobo aux hommes et femmes de médias de Bobo-Dioulasso.

En octobre 2022, suite à l’avènement du coup d’État du capitaine Ibrahim Traoré, des manifestants ont pris pour cible les locaux de l’Institut français de Bobo. Des actes de vandalisme qui avaient conséquemment occasionné un arrêt momentané des activités culturelles, éducatives et cinématographiques avec des incertitudes sur l’avenir de l’Institut français de Bobo-Dioulasso.

Cependant, en cette année 2024, au regard de la place prépondérante qu’occupe l’Institut dans la vie des activités culturelles de Bobo, les premiers responsables souhaitent une reprise progressive des activités au niveau de l’institut Français dans une coopération culturelle, éthique et équitable, définitivement tournée vers la jeunesse de Bobo. C’est du reste ce qui ressort de la Conférence de presse animée ce vendredi 09 février 2024 par Victor Bernard, nouveau Directeur délégué de l’Institut français de Bobo.

Journalistes et acteurs culturels à la conférence de presse

En effet, c’est en janvier dernier que le nouveau Directeur délégué a pris fonction et voudrait par-là, insuffler un nouveau dynamisme pour une reprise sereine des activités avec en perspectives  « le renforcement des activités de la médiathèque déjà ouverte aux horaires habituels qui accueillent les lecteurs de Bobo grâce à de nouveaux ateliers ; la réouverture dès la semaine du 22 février de la salle de cinéma avec une programmation de 02 films par semaine ; la réouverture du partenariat à partir des mois de mars /avril avec le musée communal Sogossira Sanou pour les expositions d’artistes plasticiens ; la réouverture ponctuelle de la grande scène grâce à des résidences d’artistes, et des représentations accueillant du public mais avec un dispositif de sécurité renforcé à l’entrée afin d’assurer une expérience des plus sereines au public » .

A lire aussi-Fermeture de l’Institut Français de Bobo: « Un coup dur pour la culture et les artistes »

Au-delà de ces activités, le nouveau directeur délégué entend renforcer davantage la stratégie de communication de l’Institut français de Bobo pour d’obédience briser les préjugés qui planent sur cet espace. « Il faut que vous songiez à revoir le discours sur l’Institut. Il ne faudrait pas songer à rendre plus burkinabé l’Institut ? Pour que les Bobolais comprennent que cet espace leur appartient. Ça n’a de nom que français. Mais c’est un patrimoine burkinabé comme la maison de la culture, comme le musée Sogossira Sanou. Donc que les gens puissent le comprendre ainsi. Pour ne pas que s’il y a des manifestations, on vienne s’en prendre à ça pour X ou Y raison », a souligné Ismaël Saturnin Paré, Journaliste à la RTB.

Ce que les manifestants ont fait à l’institut français de Bobo en 2022

Une suggestion que Victor Bernard juge pertinente mais, dit-il, cela nécessite une franche collaboration avec les autorités en place pour qu’on en arrive à la dénomination du genre « Institut Franco-Burkinabé ».

Du reste, le nouveau délégué à inviter les acteurs culturels présents à cette conférence et les professionnels de médias à un véritable travail d’information et de sensibilisation. Ainsi fait-il savoir que, l’Institut reste toujours ouvert même si pour des raisons sécuritaires, l’entrée principale demeure pour l’instant fermée. L’accès se fait désormais au côté Sud à la porte qui fait face au gouvernorat.

Diakalia Siri/ Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...