mardi, juin 18, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Désinformation sur les réseaux sociaux : L’association Ankawili sensibilise les jeunes à Bobo

spot_img

Partager sur

L’association Ankawili a organisé, dans l’après-midi du samedi 17 février 2024 à Bobo-Dioulasso, une conférence publique à l’endroit des jeunes. Objectif, sensibiliser ces derniers sur la manipulation de masse à travers les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux.

« Renforcer la résistance des jeunes aux manipulations de masse sur les réseaux sociaux ».  C’est sous ce thème que s’est tenue la conférence publique organisée par l’association Ankawili, ce samedi 17 février 2024.

Animée par deux panélistes à savoir le directeur régional de l’Ouest du conseil supérieur de la communication (DRO/CSC), Evariste Bationo et le directeur de publication du journal en ligne Ouest Info, Mady Bazié, cette conférence a été le lieu pour ces derniers de sensibiliser les jeunes sur l’utilisation des réseaux sociaux.

C’est du reste l’objectif recherché par l’association qui entend ainsi, à travers cette conférence, sensibiliser les jeunes sur l’utilisation des réseaux sociaux et les comportements à adopter face aux informations qu’ils reçoivent sur les réseaux sociaux.

Les deux panélistes à l’extrême gauche et le modérateur

« L’objectif de la conférence c’est de sensibiliser nos camarades et la population de façon générale, sur l’utilisation des réseaux sociaux parce qu’on se rend compte que les informations passent, beaucoup « likent » et partagent sans en connaitre la source. Notons que les contenus des messages peuvent conduire à la haine ou à des conflits. Etant à la recherche de la paix, nous avons organisé cette conférence avec un thème qui est d’actualité compte tenu de la situation sécuritaire que traverse le Burkina Faso », Célestin Coulibaly, le président de Ankawili explique-t-il les raisons de la tenue de la conférence.

De la définition de la désinformation à ses conséquences en passant par des astuces pour s’en prémunir, les panélistes ont partagés leurs expériences avec les participants qui n’ont pas marchandé leur participation.

Célestin Coulibaly, Président de L’association Ankawili

Selon le directeur régional de l’Ouest du CSC, Evariste Bationo, par ailleurs conférencier, l’initiative de l’association est à saluer car, « elle vient à point nommé compte tenue de la situation sécuritaire que traverse le Burkina Faso ». En effet, dit-il, les contenus des réseaux sociaux sont devenus des moyens de manipulation du public notamment des jeunes, qui en sont les principaux consommateurs. 

« Nous sommes dans une dynamique d’ensemble marquée par un bouleversement lié à l’émergence des réseaux sociaux. Cela exige de la part des régulateurs que nous sommes, de revoir nos paradigmes. La régulation qui se faisait auparavant à travers l’analyse de contenus des informations à travers les médias classiques est entrain de montrer ses limites, d’autant plus que le citoyen lui-même est devenu un producteur et diffuseur d’informations. La multiplicité des contenus étant, et vue que les jeunes sont soumis à pas mal d’influences de messages, il est de bon ton pour les régulateurs que nous sommes de travailler de sorte à fournir aux citoyens les armes qu’il lui faut pour se prémunir des effets pervers des réseaux sociaux. D’où l’application des dix (10) conseils aux citoyens burkinabè pour leur permettre de savoir comment réagir face aux contenus des réseaux sociaux », a expliqué le Directeur régional du CSC.

Les jeunes n’ont pas marchandés leur participation à cette conférence

Du reste, les dix (10) conseils sur CSC pour une utilisation saine des réseaux sociaux ont été rappelé aux participants afin que chacun se l’approprient pour ne pas être vecteur d’une fausse information qui pourrait mettre en péril la quiétude au sein de la population.

Notons que l’Association Ankawili a été créée en 2023. Elle a pour objectifs de promouvoir au développement des Hauts-Bassins à travers des ateliers, des formations à mesure de conscientiser les jeunes de la région.

Adjara Djamilatou Coulibaly/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...