vendredi, avril 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Marché du secteur 17 de Bobo : les occupants révoltés

spot_img

Partager sur

15 août 2019. C’est la date butoir donnée aux occupants du marché du secteur 17 de Bobo-Dioulasso pour quitter les lieux. Pour cause, le conseil municipal de l’arrondissement 5 voudrait entamer les travaux de construction dudit marché. Cette décision n’est pas du goût des occupants des lieux qui soupçonnent le maire Christophe Sanon de vouloir « les chasser du marché au profit des riches ».

L’état actuel du marché

A priori, la construction d’un marché est une très bonne chose en ce sens qu’elle permet d’organiser l’activité commerciale qui s’y mène pour le bonheur des acteurs mais aussi de la collectivité.

Mais au secteur 17 de Bobo-Dioulasso où le maire de l’arrondissement 5 envisage la construction du marché, les occupants, « loin d’être contre » cette initiative, sont inquiets.

Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont animé dans l’enceinte dudit marché ce lundi 5 août 2019, les occupants (femmes et hommes) ont fait savoir les raisons de leur refus de quitter les lieux. « Nous nous débrouillons ici pour nourrir nos familles respectives. Le maire veut nous déguerpir pour construire le marché. C’est une très bonne chose. Mais les prix des hangars qui sont fixés entre 1 et 6 millions de francs cfa, ne sont pas à la portée de pauvres femmes comme nous » a laissé entendre Ouattara Biba/Doumbia.

Pour Moctar Kaboré, les prix des hangars sont fixés à dessein. « Cette manière  de fixer les prix des hangars sans tenir de la situation économique des occupants actuels du marché est une façon de chasser les pauvres pour donner le marché aux riches . Personne, dans ce marché, ne peut payer un hangar même d’un million dans un délai d’un an à plus forte raison ceux de 6 millions. C’est une manière de nous chasser » s’est-il convaincu.
Pour lui, le maire Christophe Sanon ferait mieux de s’occuper des fréquentes inondations dans le secteur qui serait selon lui, une urgence de l’heure. « Nous ne bougerons pas d’un pas » a-t-il lâché d’un ton autoritaire.

Elles sont inquiètes si toutefois on venait à les déguerpir du marché

Contrairement à ce dernier, Moussa Konkobo quant à lui, joue la carte du dialogue. « Nous ne sommes pas contre la construction du marché. D’ailleurs, c’est dans notre intérêt à tous. Seulement, les prix des hangars tels que fixés, ne sont pas à notre portée » a-t-il martelé avant d’inviter le maire au dialogue car la force selon lui, «  n’a jamais résolu une situation ».

« Nous voulons que le marché soit construit, mais que les prix des hangars soient fixés à partir de 500 000 fcfa afin que nous puissions tous en avoir car si nous quittons ces lieux, c’est la catastrophe » a-t-il plaidé.

Jack Koné

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...