mardi, juin 25, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Prévention des conflits et consolidation de la paix : la thérapie de la communauté islamique Ahmadiyya

spot_img

Partager sur

La communauté islamique ahmadiyya a organisée à Houndé le jeudi 14 novembre 2019, une conférence de presse au cours de laquelle, le rôle de l’Islam dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix a été au centre des débats.

Fondée en 1889, la communauté islamique ahmadiyya est un mouvement de renouveau international « dynamique et croissance rapide au sein de l’islam ». Avec son siège au Royaume-Uni, elle est présente dans plus de 200 pays et compte des douzaines de millions de membres.

Pour l’Amir et chef missionnaire du Burkina Faso Mahmood Nasir Saqib, Dieu a envoyé Ahmad (leur guide spirituel), à l’instar de Jésus pour « mettre fin aux guerres de religions dans le monde entier, condamner l’effusion de sang et rétablir la moralité, la justice et la paix ».

« L’avènement d’Ahmad a provoqué une ère de renouveau islamique sans précédent en débarrassant l’islam des croyances et des pratiques fanatiques, en défendant vigoureusement les enseignements vrais et essentiels de l’islam » a signifié le chef missionnaire du Burkina Faso pour qui, cette communauté musulmane est la principale organisation islamique qui « rejette catégoriquement le terrorisme sous toutes ses formes ».

L’Islam a donc selon lui, un rôle dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix dans le monde. Il faut ainsi dit-il, travailler à « effacer dans l’esprit des uns et des autres, cette fausse et grande conception selon laquelle l’islam se serait répandu par la violence mais également cette campagne d’intoxication qui voit l’islam comme une religion de violence ». « L’islam n’a jamais encouragé la barbarie, la violence et l’agression. Au contraire, l’Islam (le Coran) privilégie toujours le règlement pacifique des conflits » s’est-il offusqué.

Pour aussi œuvrer dans le sens de la préservation de la paix, le conférencier du jour pense que les uns et les autres devraient bannir les sentiments de culpabilité envers les autres tenant à voir en eux, le nœud des problèmes de l’humanité. « Ce n’est pas moi, c’est l’autre », « je suis plus gentil que l’autre », « je pense mieux que l’autre », « ma religion est plus belle que l’autre »… sont selon lui, des messages porteurs de haine, de colère, d’agressivité, de l’exclusion ; lesquelles contribuent à attiser les conflits.

Le prophète de l’islam avait annoncée dans son sermon d’adieu, il y’a 1440 ans selon lui, qu’ un noir n’était pas supérieur à un blanc et vis-versa. « le meilleur être d’entre nous est celui qui craint Allah » a-t-il signifié.

Du reste, c’est ce qu’enseigne l’Islam selon lui. « Allah dit : ne laissez jamais l’hostilité d’un peuple vous inciter à agir autrement qu’avec justice. Soyez toujours équitable car l’équité est le plus près de la piété » dit-il avant d’ajouter : « En vérité, Allah aime les hommes équitables ».

La communauté islamique ahmadiyya quant à elle, lutte selon lui contre l’extrémiste violent, la barbarie, le terroriste, les conflits communautaires et ce, à travers la sensibilisation des communautés sur les valeurs intrinsèques de l’islam ainsi que le rôle de l’islam face aux conflits.

IBK/Houndé

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...