dimanche, juin 16, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

AFRICOMM : L’édition 2023 se tient à Bobo-Dioulasso

spot_img

Partager sur

L’édition 2023 de AFRICOMM se tient à Bobo-Dioulasso du 23 au 25 novembre 2023. Au menu de cette conférence internationale, il est prévu plusieurs communications sur des travaux de recherche dans le domaine du numérique. L’ouverture officielle de ce forum international sur le numérique a eu lieu dans la matinée de ce jeudi 23 novembre 2023 à Bobo-Dioulasso. C’était en présence de plusieurs acteurs du domaine du numérique.

« Infrastructures et services ». C’est sous ce thème que se tient l’édition 2023 de AFRICOMM à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. Conférence internationale sur le numérique depuis 2009, cette rencontre tournante entre pays africains vise à faire la promotion des travaux de recherche dans le domaine du numérique notamment l’informatique et les télécommunications.

Ainsi, 72 heures durant, chercheurs, enseignants-chercheurs, développeurs web, étudiants, ingénieurs, représentants du ministère de la transition digitale, des postes et des communications numériques auront à échanger et à se partager des expériences dans leur domaine d’activité qui est le numérique.

Abdoulaye Séré, président du RECIF, Technical program chair à AFRICOMM 2023

Abdoulaye Séré est enseignant-chercheur à l’Université Nazi Boni. Il est le président du Réseau des Enseignants Chercheurs en Informatique du Faso (RECIF) et par ailleurs technical program chair à la conférence AFRICOMM 2023.

Mettre en lumière les résultats de la recherche en informatique

Pour lui, AFRICOMM est un cadre qui permet de mettre en lumière les résultats des travaux de recherche en informatique et en télécommunication au Burkina et partout ailleurs en Afrique. C’est ce qui justifie selon Abdoulaye Séré, le fait que plusieurs communications sont au menu de ce rendez-vous africain du donner et du recevoir dans le domaine du numérique.

Le président du RECIF estime que la présente édition de AFRICOMM est une occasion pour les participants de s’intéresser aux travaux de recherche sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel.

Toute chose qui pourrait permettre selon lui de contribuer à la lutte contre l’insécurité au Burkina Faso pour peu que les résultats des travaux y relatifs soient transformés en applications concrètes dans le sens des besoins de la lutte en question.

Noé Tougouma, représentant la ministre de la transition digitale, des postes et des communications numériques

Représentant la ministre de la transition digitale, des postes et des communications numériques, Noé Tougouma est par ailleurs conseiller technique de la ministre en question.

Il a salué l’initiative de AFRICOMM à sa juste valeur. Pour lui, le ministère de la transition digitale, des postes et des communications numériques est l’institution chargée de la mise en œuvre de la politique du gouvernement du Burkina Faso en matière du numérique.

C’est ce qui justifie, selon lui, l’accompagnement de l’initiative par le ministère. « La conférence organisée par les chercheurs et enseignants-chercheurs du domaine des technologies de l’information et de la communication est une bonne chose pour le ministère dans la mesure où les échanges pendant l’activité permettront aux participants d’exposer et de présenter les fruits de leurs recherches. Des communications sortiront certainement des solutions pour la satisfaction des besoins du moment de notre société », Noé Tougouma apprécie-t-il l’initiative de AFRICOMM à sa juste valeur.

Une opportunité à saisir dans la lutte contre l’insécurité au Burkina

Le conseiller technique du ministère voit dans cette initiative une opportunité à saisir pour contribuer à la lutte contre l’insécurité et ses corollaires. « Nous attendons que des contenus précis soient proposés au cours de cette conférence internationale afin qu’ils puissent contribuer au retour de la paix et de la sécurité au Burkina Faso », Noé Tougouma exprime-t-il ses attentes vis-à-vis des travaux de AFRICOMM 2023.

Professeur Issouf Konaté, représentant le président de l’Université Nazi Boni

Professeur Issouf Konaté est le directeur de la recherche et de la vulgarisation de l’Université Nazi Boni représentant par ailleurs le président de ladite université.

Pour lui, les objectifs de AFRICOMM sont en droite ligne avec les objectifs de l’Université Nazi Boni qui abrite une école supérieure d’informatique qui est d’ailleurs la première du Burkina Faso. « Ce genre d’activité va en droite ligne avec nos missions d’autant plus que ça va contribuer à générer des connaissances à travers les résultats de recherches qui seront présentés. Ce qui va permettre aux étudiants participants d’apprendre. Ce qui coïncide avec nos missions », fait savoir le représentant du président de l’Université Nazi Boni.

Notons que la conférence internationale AFRICOMM a débuté en 2009 en Mozambique. Depuis lors, elle s’organise de façon tournante dans les pays africains. C’est la 2ème fois qu’elle s’organise au Burkina Faso.

Une vue des participants à AFRICOMM 2023

Pour la présente édition qui se tient à Bobo-Dioulasso après Ouagadougou en 2016, ce sont plusieurs dizaines de participants de diverses nationalités qui prennent part à ce rendez-vous d’échanges et de partages d’expérience en présentiel et en ligne.

Abdoulaye Tiénon/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...