lundi, juin 17, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Décentralisation culturelle : Les Hauts-Bassins partagent leur expérience avec d’autres régions

spot_img

Partager sur

Le conseil régional des Hauts-Bassins a organisé à Bobo-Dioulasso le vendredi 07 juin 2024, un atelier de capitalisation de son expérience en matière de décentralisation culturelle dans le cadre du Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAIC-GC).

La phase pilote du Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAIC-GC), mise en œuvre par la région des Hauts-Bassins, tire vers sa fin.

Après quatre (04) années de mise en œuvre, le conseil régional des Hauts-Bassins a voulu, à travers cet atelier de capitalisation, partager son expérience avec les autres régions du pays.

Pour Jean Emmanuel Ouédraogo, l’expérience des Hauts-Bassins mérite d’être dupliqué dans d’autres régions du pays

Une expérience qui selon le ministre en charge de la culture, mérite de faire école dans les autres régions du Burkina Faso. « Cette déconcentration a permis de mener un certain nombre d’activités concrètes en termes d’appui aux opérateurs et aux entreprises culturels de la région mais aussi en termes d’accompagnement de l’ensemble de l’écosystème de la culture » a dit le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo.

Entre autres, il en veut pour preuve, la création d’un portail culturel et touristique à Bobo qui permet partout où on est de pouvoir accéder à un certain nombre d’informations sur les potentialités culturelles et touristiques de la région. « C’est une expérience qui mérite de faire école et d’être dupliquée dans les autres régions du pays » a-t-il tranché.

1er vice-président de la délégation spéciale régionale des Hauts-Bassins, Mahamoudou Barry a exprimé la fierté de la région à abriter la phase pilote du programme

Du reste, le conseil régional des Hauts-Bassins s’est dit honoré d’avoir expérimenté cet ambitieux programme qui fait la fierté de l’ensemble des acteurs.

La philosophie ce programme mis en œuvre en étroite collaboration avec l’union européenne (UE) est de faire en sorte que la culture soit un secteur de développement à part entière, créateur de richesses, mais aussi générateurs d’emplois décents.

Une vue des participants à l’atelier de capitalisation

De l’expérience jugée enrichissante de la région des Hauts-Bassins, tous ont convenu de la nécessité de le dupliquer dans les autres régions.« Nous devons travailler à l’implémenter dans les autres régions afin que la culture ne soit plus un secteur de simple folklore et de conservation mais un vrai secteur de développement. Je crois que les potentialités sont énormes dans toutes les régions du Burkina Faso, pour peu que nous soyons conscients et que nous travaillons à les valoriser et surtout, à les promouvoir » a signifié le ministre de la culture.

Cheffe de section et première Conseillère, représentant l’ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso, SAN José Yolanda dit être heureuse du soutien de son institution à ce projet d’envergure national qui selon elle, participe au développement culturel du Burkina Faso.

Cheffe de section et première conseillère, SAN José Yolanda a représenté l’ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso à l’atelier

Le coût total du programme est de 11 milliards de francs CFA. Il a une durée de cinq ans à partir du 5 décembre 2018, date de signature de la convention de financement. En revanche, la mise en œuvre porte sur une période de 4 ans : août 2020 – juillet 2024.  Il est cofinancé par la délégation de l’Union européenne et l’Etat burkinabè.

Jack Koné/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...