samedi, mars 2, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Elaboration d’un document cadre de gestion des pesticides au Burkina : REDD+ veut les avis des acteurs

spot_img

Partager sur

Il se tient à Bobo-Dioulasso du 23 au 27 octobre 2023, un atelier de consultation des différents acteurs de Réduction des émissions due à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) de l’ouest du Burkina. Objectif, recueillir leurs avis pour améliorer la qualité du document cadre de gestion des pesticides dans le cadre de la mise en œuvre des projets RED+. Le lancement officiel de cette rencontre de consultation a eu lieu le lundi 23 octobre 2023 sous la présidence de Mariama Konaté, gouverneure de la région des Hauts-Bassins.

Le présidium à l’ouverture des travaux

Réduction des émissions due à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+). C’est un processus lié à la convention cadre des nations unies sur les changements climatiques. Ce processus vise à inciter les pays à mieux entretenir leurs ressources forestières pour mieux contribuer à la lutte contre les changements climatiques.  Et le Burkina Faso s’y est engagé depuis 2013. Un engagement qui a soumis le pays à l’élaboration d’une stratégie nationale REDD+ qui contient tout ce que le pays compte déployer comme initiatives pour pouvoir inverser les tendances à la déforestation et à la dégradation des forêts comme l’exige le processus.

C’est ainsi que le Burkina Faso a engagé des évaluations environnementales et sociales stratégiques. Parmi les outils attendus de ces évaluations, il y a un certain nombre d’instruments de sauvegarde qu’il faut élaborer. Ces instruments visent la gestion des risques et impacts potentiels liés à la mise en œuvre des options stratégiques qui sont contenus dans la stratégie nationale REDD+. Pour un meilleur suivi, un document cadre de gestion des pesticides a été élaboré. Ce document sera ainsi un référentiel pour les promoteurs des projets REDD+.

Mariama Konaté, gouverneure de la région des Hauts-Bassins a présidé l’ouverture

Selon Rodrigue Ilou, chef de département des mécanismes et des garanties REDD+ au Secrétariat permanent de REDD+, ce document cadre vise à orienter les promoteurs des projets REDD+ à pouvoir se référer et à pouvoir dégager un certain nombre de mesures adaptées pour une meilleure gestion des pesticides d’où la tenue de l’atelier de Bobo-Dioulasso.  « L’idée de cette consultation est de venir auprès des acteurs qui sont les utilisateurs, les formulateurs et les structures de gestion et de gouvernance du domaine de l’utilisation des pesticides au Burkina Faso pour voir si ce qu’on a proposé est de qualité. C’est une manière de recueillir leurs avis mais aussi avoir leurs contributions pour améliorer le contenu de ce document puisque c’est un document national qui va encadrer la mise en œuvre de la stratégie sur l’utilisation des pesticides », Rodrigue Ilou place-t-il la rencontre de Bobo-Dioulasso dans son contexte.

Présidente de la cérémonie de lancement de la consultation des acteurs de l’ouest des projets REDD+, la gouverneure des Hauts-Bassins, Mariama Konaté a salué l’initiative à sa juste valeur. Elle s’est par ailleurs réjouie sur le choix de la région qu’elle administre pour une telle activité. Elle a ainsi souhaité que les différentes parties prenantes s’impliquent sincèrement pour sortir des conclusions pertinentes qui puissent permettre de mieux encadrer l’utilisation des pesticides dans la région des Hauts-Bassins et partout ailleurs au Burkina Faso.

Le directeur régional en charge de l’environnement des Hauts-Bassins

Notons que ce sont des acteurs venus des régions des Hauts-Bassins, des cascades, de la Boucle du Mouhoun, du Sud-Ouest et du Centre-Ouest qui se sont retrouver à Bobo-Dioulasso pour réfléchir sur la question de l’utilisation responsable des pesticides dans le cadre de la mise en œuvre des projets REDD+ dans leurs zones respectives.

Abdoulaye Tiénon/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...