samedi, mars 2, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Filière mangue du Burkina : Les acteurs réunis à Bobo pour le bilan de la campagne 2023

spot_img

Partager sur

La 10ème édition de l’atelier national bilan de la campagne 2023 jumelée à la foire sur l’emploi des jeunes dans la filière mangue s’est ouverte dans la matinée de ce mardi 5 décembre 2023. Placée sous le patronage du Ministre Ismaël Sombié, la cérémonie d’ouverture de cet atelier s’est tenue à la maison de la culture de Bobo-Dioulasso. C’était en présence de plusieurs acteurs et opérateurs économiques exerçant dans la filière.

« Commercialisation de la mangue du Burkina : défis et perspectives ». C’est sous ce thème que se tient les mardi 05 et mercredi 06 décembre 2023, la 10ème édition de l’atelier national bilan de la filière mangue.

Ainsi pour Yaya Koné, président de l’Association des professionnels de la Mangue du Burkina (APROMAB), cet atelier est l’occasion donnée aux acteurs et professionnels de la mangue de faire un tour d’horizon sur les défis auxquels est confrontée la filière.

Une vue des acteurs à la cérémonie d’ouverture de l’atelier

C’est aussi un cadre pour examiner les opportunités qui s’offrent à la filière afin d’accroitre la productivité et surtout promouvoir une saine commercialisation de la mangue du Burkina.

« Durant ces deux jours, nous allons faire le bilan de la campagne 2023 de la mangue. Nous verrons donc dans toutes les chaines du maillon ce qui ne va pas mais surtout consolider les acquis déjà engrangés pour améliorer les rendements au niveau de cette filière », Yaya Koné a-t-il expliqué.

Cependant, le Président dresse-t-il déjà un bilan assez satisfaisant de la filière qui, dit-il « se porte très bien ».

Moussa Koné est le représentant du président de l’Assemblée Législative de Transition, à l’activité. Selon lui, cette 10ème édition de l’atelier bilan marque un tournant décisif sur une décennie de mise en œuvre de cette activité bilan.

Au-delà, affirme-t-il, « cet atelier est l’occasion donnée à tous les acteurs impliqués dans la filière mangue de valider les données sur la production, la transformation, la commercialisation en 2023 de manière consensuelle ».

Yaya Koné, président de l’Association des professionnels de la Mangue du Burkina (APROMAB)

Pour lui, en effet, la foire sur les opportunités d’emploi et les activités connexes contribueront à assurer une visibilité renforcée aux partenaires et aux acteurs de la filière.

C’est pourquoi, il n’a pas manqué de réitérer ses félicitations à l’Association des Professionnels de la Mangue du Burkina pour les innovations majeures apportées à cette édition à travers « l’implication effective des partenaires financiers et techniques intervenant dans la filière mangue dans l’organisation et la réalisation des activités ».

C’est ainsi qu’il a salué et félicité l’implication de tous les partenaires qui contribuent à donner à la filière mangue la place qui est la sienne sur la scène économique nationale.

Abdoulaye Dao, directeur général de la promotion de l’économie rurale représentant le ministre de l’agriculture

Prenant la parole au nom du ministre en charge de l’agriculture, des ressources animales et animales, Abdoulaye Dao, directeur général de la promotion de l’économie rurale s’est réjoui de ce que la filière mangue se porte « merveilleusement bien ». De son avis, cela est le résultat d’efforts conjugués de l’État, des acteurs et partenaires financiers intervenant dans la filière.

Du reste, Abdoulaye Dao a laissé entendre que le ministère de l’agriculture envisage un vaste programme qui consistera à accompagner les acteurs de la mangue à lutter contre les « mouches de mangues » qui demeurent jusqu’à présent la tache noire de la filière mangue.

DS/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...