mardi, juin 25, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Le « .bf » : Comme le Faso Danfani et le Koko Dounda !

spot_img

Partager sur

L’association burkinabè des domaines internet (ABDI) participe activement aux festivités de la 21ème édition de la Semaine Nationale de la culture, SNC Bobo 2024. Avec son stand niché dans l’enceinte de la foire commerciale et artisanale, elle entend par cette participation, se faire connaitre davantage du grand public mais surtout faire la promotion du « .bf », territoire numérique du Burkina Faso sur internet.

La 21ème édition de la semaine nationale de la culture se poursuit et est en passe de tenir ses promesses. A cette édition qui se veut être celle du réveil du sursaut patriotique, l’association burkinabè des domaines internet (ABDI) n’a pas voulu se la faire conter.

Elle a du reste investi la foire commerciale et artisanale sise au siège de la SNC où elle présente aux festivaliers la gamme de produits (services) dont elle dispose.

« Notre association a décidé d’être présente à cette 21ème édition de la SNC pour montrer les opportunités de l’internet pour le développement culturel et artistique. Cela est important. Internet est un tremplin et nous pensons qu’on peut utiliser ses opportunités pour développer la culture, les arts et nos traditions. C’est pour cela que nous sommes là à cette édition de la SNC », a expliqué le secrétaire exécutif de l’ABDI, Izaï Toé.

Izaï Toé, secrétaire exécutif de l’ABDI

Au-delà de ces opportunités, l’ABDI entend davantage faire connaitre le territoire numérique du Burkina Faso c’est-à-dire, le « .bf » octroyé au pays des hommes intègres par l’ONU il y a de cela une trentaine d’années. Malheureusement, regrette-t-il, celui-ci est méconnu de la grande majorité des citoyens.

Plusieurs activités pour promouvoir le «.bf »

C’est dans l’optique donc de mieux se faire connaître ainsi que le « .bf » que l’ABDI est présente à cette SNC avec un programme riche et varié d’activités qu’elle déroule tout au long de la semaine.

D’un petit déjeuner de presse avec une quarantaine de journalistes à une visite à des autorités administratives et coutumières de la ville en passant par un webinaire et des excursions, c’est une pléthore d’activités que l’association met en œuvre.

A côté, des conseillères de l’Association qui sillonnent les différents sites où ont lieu les activités de la SNC 2024. Toutes ces actions concourent selon le secrétaire exécutif de l’ABDI, à promouvoir et à vulgariser le nom de domaine « .bf » à toutes les couches sociales.

Des conseillères disposés à rendre aux attentes des festivaliers

Le « .bf », au-delà du consommons local

Territoire numérique du Burkina Faso sur internet, le « .bf » regorge des avantages à en croire le secrétaire exécutif de l’ABDI. « Le plus gros des avantages, c’est que le « .bf » est un produit local. Quand on parle de consommons local en matière du numérique, c’est l’utilisation du « .bf » car, c’est ce territoire qui nous appartient sur internet » a-t-il signifié.

Aussi, comme le Faso Danfani et le Koko Dounda, le « .bf » doit être une fierté pour le Burkinabè. « C’est une fierté d’afficher cette image du Burkina Faso partout où on passe sur internet pour montrer au reste du monde qu’on est Burkinabè et fier de l’être » a-t-il ajouté.

Les prestations de l’BADI exposés et présentés ici aux festivaliers

Mais au-delà, utiliser le « .bf » participe de la garantie d’une sécurité optimale contre les attaques cybercriminelles. « Pour utiliser le « .bf », l’on vous identifie clairement. Cela n’est pas comme les autres domaines génériques auxquels tout le monde peut avoir facilement accès. Si vous êtes identifiés, cela permet de mieux sécuriser les transactions électroniques que vous faites sur internet. Et cela lutte contre la cybercriminalité », a ajouté le secrétaire exécutif de l’ABDI.

Retenons que l’association burkinabè des domaines internet a été créée en 2018. Elle a pour missions entre autres la gestion des ressources internet et la promotion de l’inclusion et de la souveraineté numérique.

Diakalia SIRI/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...