mardi, juin 18, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Maraboutage chez les filles à Bobo : Entre recherche de pouvoir de séduction ou domination de l’homme

spot_img

Partager sur

Le Maraboutage ou le fétichisme ! Pour qui connaît la place qu’occupe ces forces occultes dans la tradition africaine, il est aisé de se faire une idée des raisons qui poussent certaines filles de Bobo-Dioulasso à recourir à ces pratiques pour soit, séduire, garder son homme pour elle toute-seule ou avoir une certaine domination sur ce dernier. Incursion dans ce monde occulte devenu récurrent à Bobo-Dioulasso et qui constitue le dernier rempart de nombreuses filles, victimes à plusieurs reprises de déception amoureuse.

Poussées par les nombreuses déceptions amoureuses, l’envie de s’attirer toutes les attentions de l’homme en cas de rivalité ou encore la recherche d’un pouvoir de domination sur les hommes, nombreuses sont les filles de Bobo-Dioulasso qui s’adonnent à des pratiques occultes comme le maraboutage ou le fétichisme.

Cette pratique qui n’est pas nouvelle, devient de plus en plus récurrente dans la capitale économique du Burkina Faso ces dernières années. D’une fille à une autre, les raisons du recours à ces forces occultes diffèrent.

Les déceptions amoureuses

Djénèba (nom d’emprunt) est une vendeuse de sous-vêtements en ligne. Physiquement, cette charmante jeune fille ne devrait recourir à une quelconque force occulte pour se faire aimer tant, ses rondeurs et son teint ébène lui donnent une beauté captivante.

Mais suite à plusieurs déceptions amoureuses, Djénèba décide finalement de suivre les conseils d’une amie à savoir, recourir au maraboutage ou fétichisme pour garder un homme. « J’étais en couple pendant des années. A la 4ème année, j’apprends que celui que j’appelais mon homme était sur le point d’épouser une autre. Ça été un choc pour moi et j’ai dû vivre une déception indescriptible » relate-t-elle sa mésaventure d’un ton calme qui camoufle mal sa soif de vengeance.  

Djeneba se tourne ainsi vers les marabouts non pas pour trouver l’amour mais pour se venger des hommes qu’elle considère « démoniaques » et leur soutirer de l’argent. « Quand je suis allée voir le marabout, je lui ai fait savoir que je voulais que les hommes tombent à mes pieds. Il m’a donc travaillé une pommade que j’applique sur mon visage à chaque fois que je sors de chez moi. Je ne passe donc pas inaperçue et mes désirs sont devenues ordres chez les hommes » confie-t-elle.

Du reste, se vante-t-elle du pouvoir qu’elle a désormais (du fait de son wack) sur les hommes qu’elle fréquente qui, à l’entendre, obéissent absolument à tous ses ordres et ce, à la lettre.

« Je veux avoir mon homme rien que pour moi… « 

Comme Djénèba, Safiatou (nom d’emprunt) est aussi une cliente des Marabouts. Étudiante en 2ème année de licence dans une université de la place, la jeune fille à la démarche chancelante avec un air naïf et un regard d’innocent s’est convaincue que pour « avoir son homme à elle-seule », il faut l’envoûter.

« Je donnerai tout ce que j’ai à un marabout pour qu’il puisse m’aider à avoir mon homme rien que pour moi et qu’il soit dans ‘’ ma main’’ », nous confie-t-elle d’un air serein.

 « Les hommes sont ce qu’ils sont. Et il faut s’attendre à tout de leur part » dit-elle. Pour ne pas être victime d’une déception amoureuse encore appelée « goumin », « il faut prendre les devants ». 

Cela sous-entend, dit-elle, se payer les services d’un marabout pour envouter son partenaire. « Il suffit juste de donner son prénom et son nom ou encore un objet venant de lui et le tour est joué » explique-t-elle la procédure.

Du reste, Safiatou âgée à peine 20 ans, est convaincue que c’est l’unique alternative qui vaille pour posséder son petit ami ou encore son homme.

D’autres astuces pour envouter un homme

Si le maraboutage ou le fétichisme sont des forces occultes pour envouter un homme, il convient de noter qu’il existe bien d’autres astuces qui sont aussi prisés par nombre de filles.

Et Mariam nom d’emprunt) fait partir de ces dernières. « Je n’ai pas forcément besoin de recourir aux services d’un marabout ou d’un féticheur pour envouter mon homme » signifie-t-elle d’un air rassurant. « Avec mes dessous, mes menstrues et des feuilles de certaines espèces d’arbres, je peux moi-même préparer ma potion magique » énumère-t-elle des astuces susceptibles d’envouter un homme.

Il y a aussi, dit-elle, des crayons à appliquer sur les yeux et d’un simple regard, « l’homme perd tout le contrôle ». Des pommades à appliquer sur le bout des seins et des produits à introduire dans les parties intimes de la femme sont entre autres, d’autres astuces selon elle, pour envouter un homme. « En tout cas ils ne peuvent pas nous échapper », ironise-t-elle.

Ahmed en a fait frais…

Il aurait fallu une séance de désenvoutement pour sauver Ahmed de l’emprise que Tata avait sur lui. Jeune douanier âgé d’une trentaine d’années à Bobo-Dioulasso, Ahmed se rappelle encore de ses agissements surnaturels envers sa maitresse Tata.

Dans ses balades en effet, Ahmed fait la rencontre de Tata, jeune étudiante dans une université privée de la place. Séduit par sa taille svelte et son teint d’ébène, le jeune douanier n’hésite pas à faire le pas pour ajouter cette dernière à la liste de ses nombreuses conquêtes.

Plus les jours passent, Ahmed posait des actes inhabituels. « Je lui ai acheté une moto scooteur d’une valeur de 900 000 FCFA. Chose que je n’ai pas fait pour mon épouse.  Je payais ses études dans une université privée de la place et cette dernière détenait ma carte bancaire » se rappelle-t-il.

Aussi, le jeune douanier devenait selon lui, de plus en plus distant de son épouse. « Il y a eu des moments où mon épouse ne m’attirait plus. Je n’arrivais plus à assurer mon devoir conjugal. Il n’y avait que la fille qui m’attirait mais aussi pouvait satisfaire ma libido.  Au début, ma femme se plaignait et elle disait que tout ceci n’était pas naturel. Mais je n’y croyais pas du tout. Elle a dû informer les parents qui, à leur tour ont confirmé le fait que j’ai été envouté et ce, après consultation d’un oracle », regrette-t-il.

Ainsi, Ahmed est convoqué par les siens au village qui lui ont fait des séances de désenvoutement. Du reste, le maraboutage reste un fait social dans nos communautés. Cependant la prégnance de cette pratique ces dernières années chez les jeunes filles est aujourd’hui inquiétante.

   Céline Nignan/ Stagiaire Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...