vendredi, avril 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

« 1000 poches de sang » : le geste du FPDCT qui sauve des vies

spot_img

Partager sur

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a organisé au profit du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), une campagne de collecte de sang, dénommée « 1000 poches de sang ». L’opération qui est considérée par le directeur général du FPDCT, Bruno S. Dipama comme étant la manifestation de la solidarité à l’endroit des malades, s’est déroulée ce mardi 19 novembre 2019 au siège de l’institution.

Les agents du FPDCT se sont mobilisés pour donner un peu de leur sang

Dans le cadre de la célébration de sa décennie, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a initié un certain nombre d’activités à mener parmi lesquelles, une campagne de collecte de sang. Cette opération dénommée « 1000 poches de sang » a été lancée ce mardi 19 novembre 2019 par le directeur général du FPDCT, Bruno S. Dipama au siège de l’institution. Il justifie cette campagne par la volonté de son équipe de contribuer à aider le CNTS dans sa mission de collecte du liquide précieux, dans ces moments où le besoin en sang est urgent.

Il estime que leur geste va permettre de sauver des vies dans les centres de santé qui souvent, connaissent des pénuries. L’objectif de Bruno S. Dipama et ses collaborateurs, est de réussir à collecter au profit du CTNS 1000 poches de sang voir plus.

Pour atteindre donc cet objectif, l’institution en charge du financement des collectivités territoriale a associé à l’opération, des institutions comme la Caisse nationale d’assurance maladie ; le Fonds spécial routier ; la douane ; l’Institut africain de management.

Le FPDCT présent dans les 13 régions du Burkina, les agents intervenant dans les agences régionales, participeront également à la campagne a confié le directeur général qui n’a pas manqué de saluer les volontaires qui ont accepté donner leur sang. Il qualifie leur geste comme étant la manifestation de la solidarité et soutien que l’on doit faire de la solidarité une valeur cardinale dans la société burkinabè. « C’est un gage de cohésion et de bon vivre ensemble » a-t-il soutenu.

Une photo de famille pour immortaliser l’évènement

Le geste du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales n’a pas laissé indifférents les acteurs de la santé en l’occurrence l’attachée de santé en hémobiologie, Mariétou Derra, qui estime qu’il est à saluer. Partageant les propos du DG du FPDCT, elle estime que cette opération est une question de solidarité avec les malades.

Consciente qu’elle ne pourra pas résoudre le problème de manque de sang dans les hôpitaux et centres de santé, elle a invité d’autres structures, d’autres bonnes volontés à emboîter le pas du Fonds permanent.

Rappelant qu’il n’y a pas de laboratoire où l’on fabrique du sang ou de pharmacie dans laquelle l’on peut se rendre pour en acheter, l’attachée de santé soutient que l’on n’a pas d’autres choix que de poser le geste qui sauve en donnant son sang. Après ce cri de cœur, Mariétou Derra a rappelé que toute personne qui se sent en bonne santé, qui a l’âge compris entre 18 et 60 ans, qui pèse au moins 50 kg peut donner son sang.

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...