mercredi, juin 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

4ème édition du Fitmov : « Nous sommes prêts à 80% », Adama Traoré

spot_img

Partager sur

La 4ème édition du festival international du textile et de la mode vestimentaire de Orodara (FITMOV) se tiendra du 07 au 10 décembre 2023. A 48 heures de l’ouverture officielle de l’évènement, nous avons tendu notre micro à Adama Traoré, commissaire général du FITMOV. Pour ce dernier, les préparatifs vont bon train. D’ailleurs, il dit être à 80% prêt quant aux préparatifs. Lisez plutôt !

Ouest Info : Parlez-nous du FITMOV

Adama Traoré : Le FITMOV est née en 2018. Mais en 2017 déjà, on était sur les réflexions après avoir parcouru 10 communes rurale du Kénédougou pour échanger avec les artisans afin de comprendre un peu leurs difficultés. Il est donc ressorti l’absence d’un cadre ou une manifestation qui puisse leur permettre de mettre en lumière leurs savoir-faire. C’est ainsi qu’est née l’idée du FITMOV pour remédier à cela.

Ouest Info : L’édition 2023, la 4ème, aura lieu du 07 au 10 décembre prochain. Qu’en est-il de l’état des préparatifs ?

Adama Traoré : Pour cette 4ème édition qui se tiendra du 07 au 10 décembre 2023, les préparatifs vont bon train. Pour le moment, tout se passe bien et je puis dire que nous sommes à 80% prêts car, en la matière, il y a toujours de petits réglages. Difficile donc de dire avec certitude qu’on est prêt à 100%. Nous prions le bon Dieu que tout se passe bien jusqu’à la clôture sans incident.

Ouest Info : Qu’est-ce qu’on aura au programme de cette édition ?

Adama Traoré : C’est comme les éditions antérieures. Nous avons toujours la foire, les expositions, un défilé de mode, un concours d’acteurs de la mode. Mais cette année, nous mettrons l’accent sur la compétition des stylistes pour permettre aux uns et aux autres de montrer leurs talents en matière de mode. C’est le plus important pour nous. A l’issue de cette compétition, le meilleur repartira avec du matériel de production pour pouvoir augmenter sa production. S’en suivra donc la cérémonie de remise des attestations.

Ouest Info : Après 3 éditions, on se dit que l’évènement a certainement gagné en maturité. C’est quoi la particularité ou l’innovation majeure de cette 4è édition ?

Adama Traoré : L’innovation majeure de cette édition, c’est le fait que, comme je le disais plus haut, nous avons décidé de mettre l’accent sur la compétition des créateurs. Pendant les trois (03) éditions passées, nous avons mis l’accent sur les défilés. C’était une manière pour nous de créer une occasion de rencontre entre les jeunes créateurs de la province avec des stylistes de renom du Mali, de la Guinée. Après cette étape, nous avons décidé de passer à une autre étape. C’est-à-dire permettre aux artisans de rivaliser de talents. Ça va permettre selon eux, à rehausser le niveau de la créativité dans la localité.

Ouest Info : Organiser un évènement dans le contexte actuel du Burkina Faso n’est pas chose aisée.

Ouest Info : Rencontrez-vous des difficultés ?

Adama Traoré : Effectivement, les difficultés sont énormes. D’abord, l’accessibilité à la province est très difficile. Mais Dieu merci, il y a des travaux en cours. L’autre difficulté, c’est la rareté des partenaires. C’était déjà difficile, mais avec la situation sécuritaire, les choses deviennent de plus en plus difficiles. Mais cela ne devra pas ébranler notre détermination car nous savons que la culture participe aussi à la lutte contre l’insécurité. Réussir cette initiative est pour nous, une manière de montrer la résilience du peuple face au terrorisme. Quelques soit les difficultés, le Burkina Faso reste debout et chacun se bat avec les armes dont il dispose. Nous, c’est la mode et c’est avec ça que nous allons participer à la reconquête du territoire national.

Ouest Info : Un appel aux populations de Orodara et du kénédougou en général ?

Adama Traoré : L’appel que j’ai, c’est une invite aux populations à se mobiliser pour faire de cet évènement une réussite. Car, ce ne sera pas intéressant que des gens viennent d’ailleurs et que les populations de la ville de Orodara ne se mobilisent pas. Et nous sommes confiants, c’est d’ailleurs pour cela que nous tenons cette édition au stade du 4 août contrairement aux autres éditions qui ont eu lieu à l’auberge populaire.

Jack Koné/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...