mercredi, mai 22, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

7ème édition du In-Out Dance Festival : du 1er au 9 février 2020 à Bobo

spot_img

Partager sur

La 7ème édition de In out dance festival se tient à Bobo-Dioulasso du 1er au 9 février 2020. En prélude à l’évènement, les organisateurs ont animé une conférence de presse le jeudi 30 janvier 2020 pour déballer ses principaux axes. C’était en présence de festivaliers déjà présents dans la cité de Sya.

2020 marque la 7ème édition de In out dance festival qui se tient chaque année à Bobo-Dioulasso et ce, depuis 2014. Et pour la présente édition, les organisateurs ont en prélude à l’activité, présenté à la presse le contexte de son organisation.

Placé sous le thème « 2020, affronter ses peurs », ce festival est selon le promoteur Aguibou Bougobali Sanou, un cadre de sensibilisation des populations à la résilience face à l’insécurité.

Pour lui, le rôle de l’artiste est de sensibiliser et de conscientiser et c’est ce qui donne un sens plus élevé à la tenue de la présente édition de In out dance festival.

Pour ce faire, on aura au menu du festival des formations de danses traditionnelles et contemporaines pour les professionnels et non professionnels de la danse ; des projections de film et surtout de conférences de sensibilisations.

Une conférence sur la connaissance approfondie de la géomancie sera également de la partie. Des spectacles dans des cours familiales à Accart-Ville, des soirées de spectacle à l’institut français, à la maison d’arrêt et de correction de Bobo et des concerts alimenteront aussi le festival.

Un menu bien étoffé certes, mais le promoteur du festival souligne des difficultés organisationnelles. De ces difficultés, il n’a pas occulté l’aspect financier auquel se joint la situation sécuritaire difficile.

Il précise que malgré le contexte sécuritaire inquiétant, les pays invités au festival seront présents car estiment-ils que l’insécurité n’est pas l’affaire d’un seul pays.

Ainsi, ils auraient, selon Aguibou Bougobali Sanou laissé entendre ceci : « nous venons parce que ça nous concerne tous. Nous venons pour que nous nous serrons les coudes pour affronter nos peurs ensemble ».

Notons que les pays invités sont le Bénin, la Côte d’Ivoire, France, Ghana, Mali, Togo et Etats-Unis.

Abdoulaye Tiénon

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...