mercredi, juillet 17, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Barrage de Samendéni : Déjà menacé d’ensablement et de pollution

spot_img

Partager sur

Le présidium à l’ouverture de l’atelier

Mis à eau il y a à peine 2 ans, le barrage de Samendéni est déjà menacé d’ensablement et de pollution du fait des activités qui se mènent « illégalement » sur sa bande de servitude. Chargée de protéger les ressources en e au, la police de l’eau des Hauts-Bassins a organisé de ce fait, un atelier le 5 mars 2019 à Bobo-Dioulasso en vue de faire l’état des lieux et du même coup, trouver avec l’ensemble des acteurs, des solutions à cette situation.

La bande de servitude du barrage de Samendéni selon la police de l’eau des Hauts-Bassins, est « illégalement » occupée par des personnes qui avaient été indemnisées pour libérer les lieux.
Ces dernières selon elle, y mènent des activités agricoles nécessitant l’usage des pesticides et d’engrais chimiques.

Lesquelles substances pourraient selon la police de l’eau, détériorer la qualité de l’eau du barrage voire hypothéquer sérieusement les activités aquacoles. Aussi, ces activités menaceraient le barrage d’ensablement.

                                                                      Endiguer le phénomène….

Pour la police de l’eau des Hauts-Bassins, il faut agir. C’est pour cela qu’elle a initié cet atelier qui a réunit à Bobo-Dioulasso, les acteurs directs et indirects intervenant au niveau du barrage.

Une vue des participants

Objectif, faire l’état des lieux de l’occupation « anarchique » de la bande de servitude du barrage afin de trouver des solutions à ce phénomène. Une manière pour cette police de prévenir toute action qui pourrait mettre à mal la survie de ce barrage qui constitue le plus « grand projet hydraulique réalisé par le Burkina après les indépendances ».

Le barrage de Samendéni a une capacité d’un milliard 500 millions de mètres cube d’eau et permettra à terme, l’aménagement de 21 000 hectares de terres pour le développement de l’agriculture.

Il y est prévu la production annuelle de 100 000 tonnes de riz, 150 000 tonnes d’autres céréales, et 300 000 tonnes de cultures maraîchères. Il est également attendu la production de 1 800 tonnes de viandes, 50 000 tonnes de fruits et légumes, 2 millions de litres de lait, et 1 100 tonnes de poissons et 18 gigawatts/heure d’électricité.

Madi

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...