samedi, juin 22, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Bitumage des axes Bobo-Orodara et Dandé-Kourouma : Le ministre constate l’avancement des travaux

spot_img

Partager sur

Dans le cadre du suivi des chantiers d’infrastructures routières, le ministre des infrastructures et du désenclavement, Luc Adama Sorgho était à l’ouest du Burkina Faso. Objectif, constater l’état d’avancement des différents chantiers d’infrastructures routières en cours. Ainsi de Gaoua, il s’est rendu sur les chantiers de bitumage de la route nationale 8 et de la route régionale reliant Dandé à Kourouma. Une visite qui s’est terminée dans la carrière de granite de Kôrô où le ministre est allé constater les installations de production de la matière première nécessaire à la bonne réalisation des infrastructures visitées.

Pour constater de visu l’état d’avancement des chantiers en cours à l’ouest du Burkina Faso, le ministre des infrastructures et du désenclavement était à l’ouest du Burkina.

Dans sa tournée, le ministre Luc Adama Sorgho s’est rendu sur le chantier de bitumage de la route nationale 8 reliant Bobo-Dioulasso à Orodara. Il a pu constater que les travaux ont effectivement démarré et avancent bien.

Le ministre des infrastructures et ses collaborateurs ont visités les travaux de bitumage en cours

D’un coût d’environ 12,4 milliards de francs CFA sur les 21 premiers kilomètres du tronçon (première phase du projet), le chantier est à 16% d’exécution pour un délai de 37% consommé sur 12 mois hors saison des pluies.

Cheick Tidiane Sawadogo est le directeur technique du groupement d’entreprises en charge des travaux du chantier de l’infrastructure. Il rassure du bon déroulement et de l’avancement des travaux.

Il souligne seulement quelques difficultés que rencontre le chantier. Il s’agit notamment des déplacements de réseaux de concessionnaires comme l’ONEA, la SONABEL et l’ONATEL.

Sur le respect des délais et de la qualité de l’infrastructure, le directeur technique du groupement d’entreprise en charge des travaux rassure. « Nous existons ce n’est pas aujourd’hui. On a réalisé des travaux de qualité et dans les délais dans ce pays. Par rapport au délai d’exécution, avant les travaux, on a fait un planning prévisionnel. Et nous sommes en avance par rapport à ce planning. Normalement à cette date, on devrait être à 11% mais nous sommes déjà à plus de 16% », Cheick Tidiane Sawadogo met-il en confiance le ministre des infrastructures et du désenclavement Luc Adama Sorgho.

Sur l’axe Bobo-Orodara, les travaux se déroulent bien

A l’issue de sa visite, ce dernier a exprimé sa satisfaction de l’état d’avancement des travaux. Il a invité l’entreprise a continué dans cette dynamique pour livrer une infrastructure de très bonne qualité dans les délais prévus. « Pour ce chantier Bobo-Orodara, il était prévu un resurfaçage. Nous avons estimé que c’est une route communautaire sur lequel le trafic est intense. On n’a pas moins de 500 camions poids lourds qui y passent par jour. On a trouvé qu’il fallait faire des travaux plus consistant notamment en termes de réhabilitation et de confortement. C’est pourquoi nous avons instruit une revue des études qui a confirmé nos inquiétudes. Il fallait donc revoir la structure de la chaussée et c’est ce qui est en train d’être fait. Avec les 12 milliards initialement prévus, on ne pouvait pas faire les 75 kilomètres. On a essayé de recadrer techniquement l’entreprise et les fonds ont été mobilisés pour que les travaux soient de très bonne qualité sur tout le trajet », Luc Adama Sorgho confie-t-il à l’issue de la visite du chantier de la route nationale 8.

Le Ministre Luc Adama Sorgho a exprimé sa satisfaction quant au bon déroulement des travaux sur l’axe Bobo-Orodara

A dandé, les travaux n’ont pas encore commencé

Après la route Bobo-Orodara, le ministre et sa délégation ont mis le cap sur Dandé, une commune située à une cinquantaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso. A ce niveau, un chantier de bitumage de la route régionale 36 qui relie Dandé à Kourouma.

Les travaux n’ont pas encore effectivement démarré. D’un coût global d’environ 8 milliards de francs CFA, les travaux de bitumage de ce tronçon de 30 km sont prévus s’exécuter en 15 mois.

Le groupement d’entreprises en charge des travaux a rassuré le ministre des infrastructures du respect des délais et de la bonne qualité des travaux. Le ministre Luc Adama Sorgho n’a tout de même pas manqué d’insister sur le début effectif des travaux dans le respect des termes du contrat de réalisation de l’infrastructure.

Ici à la carrière de granite de Kôrô, le ministre est allé constater les installations de production de la matière première nécessaire à la bonne réalisation des infrastructures visitées

Pour avoir le cœur net quant aux promesses du groupement d’entreprises en charge des travaux de réalisation des deux chantiers visités, le ministre des infrastructures s’est rendu sur le site de production de granites dudit groupement d’entreprise, basé dans le village de Kôrô.

Sur ce site, le ministre et sa délégation ont constaté un travail colossal qui y est fait en termes de concassage de granites pour les différents chantiers. De nouvelles machines sont encore en installation pour intensifier la production des matériaux qui doivent alimenter les chantiers de bitumage des tronçons Bobo-Orodara ; Dandé-Kourouma et Pâ-Dano. Chose qui a satisfait le ministre et sa délégation qui ont encouragé le groupement d’entreprises à tenir leurs promesses de respect des délais et de la qualité des chantiers d’infrastructures dont il a la charge de l’exécution des travaux.

Abdoulaye Tiénon/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...