mercredi, juin 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Bobo-Dioulasso : La 4ème édition du Festival de Musiques et danses africaines bat son plein

spot_img

Partager sur

La 4ème édition du festival de musiques et danses africaines, dénommée FEBAANOU bat son plein sur le site de la SNC à Bobo-Dioulasso. Elle a officiellement été lancée dans la soirée du jeudi 1er février 2024 en présence de nombreux acteurs culturels.

C’est Rosine Diabaté, représentant le directeur régional de la culture des Hauts-Bassins, patron de cette édition du Febaanou, qui a donné le top de départ.

 « Musiques-Danses : Moyen efficace pour l’union du peuples ». C’est sous le thème de cette édition du Febaanou. Une manière pour les organisateurs de rappeler la place et le rôle de la culture dans le rapprochement des peuples.

Mohamed Koïta, promoteur du Febaanou

Quatre (04) jours durant, une trentaine d’artistes et de troupes artistiques vont ainsi se succéder sur scène pour promouvoir la musique et la culture locale ou encore « la culture de chez nous », comme veut dire le nom du festival.  

Outre l’animation musicale traditionnelle live, le festival sera également animé par un défilé de mode, un concours de dance senoufo et de la gastronomie locale pour permettre aux festivaliers de passer de bons moments.  

Du reste, l’organisation de cette 4ème édition est un pari gagné pour les organisateurs qui se disent peu satisfaits car ils sont toujours selon eux, confrontés à de nombreuses difficultés. « L’année passée nous avons pu former des élèves en musiques et en danses traditionnelle.  Mais cette année, nous n’avons pas pu le faire car nous n’avons pas eu assez de financement. Nous n’avons pas assez de partenaires et nous travaillons sur fonds propre », a laissé entendre Mohamed Koïta, le promoteur du Febaanou sur les difficultés qu’ils rencontrent dans l’organisation.

Rosine Diabaté, représentante du patron de la cérémonie

Sinon, nourrit-il de grandes ambitions avec le festival. « Dans les prochaines éditions, si nous avons assez de partenaires et de financement, nous envisageons de faire des tournées à l’intérieur du pays pour promouvoir la culture burkinabè » a-t-il fait savoir.

Rosine Diabaté est la représentante du patron de la cérémonie. Elle n’a pas manqué de féliciter le comité d’organisation pour sa résilience malgré les difficultés et le contexte sécuritaire difficile que traverse le pays. Toutefois, elle a souhaité que les collectivités territoriales soutiennent ces genres d’initiatives qui, « en plus de la valorisation et de la promotion de la culture burkinabè, participent à donner de la joie aux populations dans un contexte comme le nôtre ».

Déjà au premier jour, les festivaliers ont pris d’assaut l’air du festival

Aussi, plaide-t-elle pour un investissement des opérateurs économiques dans le secteur de la culture afin que, dit-elle, « la culture burkinabè puisse avoir un élan ». « En tant que structure technique dans la région, nous n’avons pas les moyens de soutenir les acteurs culturels comme il se doit. C’est pourquoi nous faisons les plaidoyers », a-t-elle signifié.

L’innovation majeure à cette édition du Febaanou selon ses organisateurs, sera des dons à des orphelins.

Leïla Korotimi Koté /Ouest Info  

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...