dimanche, avril 14, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Bobo-Dioulasso : plusieurs centaines de manifestants dans les rues pour exiger la suppression « pure et simple » de l’IUTS 

spot_img

Partager sur

Ils ont été plusieurs centaines de militants et de sympathisants de la coordination régionale du collectif syndical des Hauts- Bassins ( 2500 selon les estimations de la police)à arpenter quelques artères de la ville de Bobo- Dioulasso, ce samedi 7 mars 2020. Objectif, manifester leur mécontentement à l’endroit du gouvernement à l’issue notamment de l’extension de l’impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) sur les primes et indemnités des fonctionnaires du public. Ceux-ci réclament sa suppression pure et simple.

La place de la mairie centrale de Bobo-Dioulasso a servi de lieu de rassemblement aux manifestants qui, par centaines ont arpenté des artères de la ville avant de se retrouver au gouvernorat où ils ont été reçus à l’absence du locataire, par son secrétaire général.

Une mention revendicative lui a été remis, toute chose qu’il promet de transmettre à qui de droit. A-t-il, pour ajouter, saluer le caractère pacifique de ladite marche.

De là, les manifestants sont revenus sur leurs pas (place de la mairie centrale), pour y tenir un meeting. Ce bras de fer qui débute entre les syndicats et le gouvernement, a été voulu par ce dernier selon les propos de Bakary Millogo, secrétaire général de la section des Hauts-Bassins de la CGT-B.

Pour cause, se justifie-t-il, la revendication des organisations syndicales est simple, c’est-à-dire qu’au départ il a été demandé au gouvernement la suppression de l’IUTS au niveau du privé pour une équité entre le public et le privé.

Mais pour compliqué le dossier, dit-il, le gouvernement a décidé de l’étendre aux agents de la fonction publique. A la limite une provocation, du goût de ces organisations syndicales, martèle Bakary Millogo.

A en croire ses propos, si d’ici ce 16 mars, c’est toujours le statu quo, les 120 heures de grève seront belles et bien maintenues.

Abdoul – Karim E. Sanon

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...