mardi, juin 18, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Budget de l’Etat, exercice 2024 : Les résultats de l’analyse citoyenne rendus publics

spot_img

Partager sur

Il s’est tenu, le mardi 7 mai 2024 à Ouagadougou au Burkina Faso, une conférence publique organisée par le Centre d’études et de recherche appliquée en finance publique (CERA-FP) et le Réseau des organisations de la sociétés civiles (OSC) intervenants dans le domaine des finances publiques (ROSC/FP). Objectif, restituer les résultats de l’analyse citoyenne du budget de l’État exercice 2024.

Cette analyse sur le budget de l’Etat exercice 2024 a en effet, été mené dans le cadre du projet intitulé, « renforcement des bonnes pratiques et des mobilisations citoyennes en faveur de politiques publiques adaptées à la réduction des inégalités au Sahel » et financé par l’ONG OXFAM.

Il s’est donc agi au cours de la conférence de publique organisée ce mardi 7 mai 2024 à Ouagadougou sous le thème de « budget de l’Etat exercice 2024, quelle lecture de le société civile », de faire la restitution des résultats aux différents acteurs.

La chargée de projet du CERA-FP

Était-ce aussi le lieu pour les organisateurs de la conférence d’échanger avec les acteurs sur les conclusions de l’analyse citoyenne du budget ; de plaider auprès des décideurs pour une prise en compte de leurs recommandations et partager le mémorandum avec les participants.

Ce qu’il faut retenir…

Le budget de l’Etat, exercice 2024, a globalement suivi la vision des autorités de la transition. C’est ce qui ressort des résultats de l’analyse citoyenne sur le budget de l’Etat 2024. 

« Le budget de l’Etat, exercice 2024, contrairement aux précédents, a suivi la vision des autorités.  Nous avons remarqué que tout ce qui est priorité de la transition a bénéficié d’une allocation assez conséquente » s’est réjoui Hermann Doanio, secrétaire exécutif du CERA-FP qui a conduit l’étude.

Au nombre de quatre (04), les priorités du gouvernement de la transition qui ont du reste bénéficié d’une allocation « conséquente » selon Hermann Doanio, sont la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité du territoire (21,68% du budget) ; la réponse à la crise humanitaire (7,33%) ; la refondation de l’État et l’amélioration de la gouvernance (70,92%) et l’œuvre de réconciliation nationale et de cohésion sociale (de 0,07% de budget).

Hermann Doanio, secrétaire exécutif du CERA-FP

Et d’ajouter que les différentes réformes qui sont en train d’être prises ont bénéficié de ressources pour pouvoir être concrétisées. « Nous avons salué cet état de fait qui vient rompre avec l’aspect de budget de reconduction que nous avons connu de par le passé » a-t-il martelé.

Chargée de programme au CERA-FP, Lina Gnoumou conclu : « L’analyse globale du budget des piliers fait ressortir que la situation est appréciable car elle démontre que la sécurisation et la défense du territoire est la priorité des priorités du pouvoir en place ».

Des recommandations formulées…

L’analyse du budget 2024 par le réseau a aussi formulé des recommandations sur la mobilisation des recettes mais aussi des dépenses.

Au titre de la mobilisation des recettes, il est recommandé la poursuite des efforts « pour que dans les années à venir, le pays puisse tendre vers un budget de 5 000 milliards de FCFA ».

Une vue des participants à la conférence publique

Pour les dépenses, les OSC recommandent la contraction de certaines dépenses budgétaires moins prioritaires afin de réduire considérablement le besoin de financement du budget 2024 et la rationalisation des dépenses communes interministérielles (DCIM).

Quant aux priorités de la transition, il a été recommandé la mise en œuvre effective de la stratégie de réconciliation nationale et de promotion de la cohésion sociale, l’accroissement des budgets des secteurs sociaux.

Pour rappel, le budget de l’Etat, exercice 2024 s’établit à 3694, 59 milliards de FCFA en dépenses contre 3019,11 milliards de FCFA en recettes. Soit un gap de 18,28% équivalant à 675,47 milliards de FCFA à recouvrer.

Jack Koné/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...