dimanche, juin 16, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Burkina/Examens scolaires 2024 : A Bobo-Dioulasso, les candidats s’attèlent aux dernières révisions

spot_img

Partager sur

Au Burkina Faso, les sessions 2024 des différents examens scolaires arrivent à grands pas. Ces derniers sont prévus se tenir respectivement le 04 juin pour le BEPC et le 18 juin pour le BAC. A Bobo-Dioulasso, les candidats s’attèlent aux dernières révisions dans les établissements scolaires. Une équipe de Ouest info a fait un tour au lycée national de Bobo-Dioulasso, pour s’imprégner des préparatifs des examens scolaires 2023-2024.

Il est 11h00 quand nous arrivons au Lycée national de Bobo-Dioulasso. Le soleil ardant et la chaleur suffocante n’affectent aucunement la volonté de ces candidats en quête du premier diplôme universitaire pour certains et du BEPC pour d’autres.  

Postés dans les coins et recoins, en groupe ou individuellement, autour des tableaux ou sous des arbres, ces derniers mettent tout en œuvre pour être prêts à leurs examens respectifs.

Neimatou Zerbo, élève en classe de terminale A au lycée national

Assis, coucher ou en marche avec des cahiers en mains, chacun espère retenir quelque chose d’ici la fin de la journée. D’un groupe à un autre, d’une personne à une autre, les méthodes et les objectifs sont presque les mêmes.

Dans la cour du lycée nationale, nous rencontrons un groupuscule d’élève assis sous un arbre. Après les salutations d’usage, nous comprenons très vite qu’il s’agit d’élèves de la terminale.

Comme la plupart de leurs camarades, ces derniers nous confient être là depuis 7h pour des travaux de groupe.   « Nous sommes déjà à quelques semaines de l’examen.  Il est donc important de procéder aux dernières révisions afin d’être prêt. Les matières littéraires nous fatiguent beaucoup. Donc, on essaie de travailler en groupe espérant nous en sortir » Neimatou Zerbo, candidate au Baccalauréat 2024.

A quelques jets de pierre, nous rencontrons Ali Jacob Ouattara. Un autre candidat au baccalauréat 2024. Faisant face à l’un des nombreux tableaux collés au mur du lycée national, d’un air sérieux, ce dernier à l’aide d’une craie écrit et efface des chiffres.

Ali Jacob Ouattara, élève en terminale de terminale D au lycée excellente nationale

Visiblement, il traite des exercices de mathématiques. Pour lui, les préparatifs avancent normalement, « surtout dans les matières scientifiques ». Mes difficultés souligne-t-il se trouve au niveau « des matières littéraires. Mais j’ai quand même espoir de réussir à mon examen cette année car je bosse dur », a-t-il confié.    

Nassiratou Welgo est une élève en classe de troisième et candidate au BEPC 2024. Selon elle, « tout va bien ». Je viens chaque jour dit-t-elle, au lycée national pour apprendre mes leçons « dans toutes les matières. Je ne rencontre pas de problème majeur », rassure-t-elle.

Du reste, tous ces candidats se disent confiants au vu de tout ce qu’ils ont disent-t-ils appris tout au long de l’année scolaire. Cependant, ils sont tous unanime sur le fait que les coupures intempestives d’électricité ont un impact sur leur rythme de travail. « Les délestages réguliers nous fatiguent beaucoup. Cela fait que nous n’arrivons pas à étudier les nuits. Nous n’avons pas d’autres méthodes pour réviser si ce n’est pas dans la journée. Alors que nous n’avons pas totalement fini les cours », s’est plaint Neimatou Zerbo.

Nassiratou Welgo, élève en classe de troisième au lycée national de Bobo-Dioulasso

Ali Ouattara quant à lui, exhorte la SONABEL a minimisé les délestages la nuit. « Nous lançons un appel à la SONABEL de faire son possible pour que nous puisons étudier surtout les nuits », a-t-il lancé à l’endroit de la SONABEL.

 Abdoulaye Konkombo & Nassiratou Nongdo Nebié/ stagiaires Ouest info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...