mercredi, mai 22, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Commune de Falagountou: un besoin de plus de 6 milliards F Cfa pour booster le développement à l’horizon 2025

spot_img

Partager sur

La commune de Falagountou a élaboré son premier Plan communal de développement (PCD) en 2008. Avec l’adoption du Pndes, il s’est avéré nécessaire de passer à une troisième génération de plan avec l’élaboration en 2017 du PCD 2018-2022 de la commune. Pour financer ce Plan, les partenaires techniques et financiers se sont réunis ce vendredi 26 juillet 2019 à Ouagadougou sous la présidence du gouverneur de la région du Sahel, Salfo Kaboré autour d’une table afin d’élaborer une feuille de route.

Les partenaires techniques et financiers ont pris connaissance des besoins de la commune

Avec un coût global de mise en œuvre estimé à 13 830 294 624 francs CFA, soit un montant à rechercher de 6 431 526 124 francs CFA, les actions définies dans ce plan embrassent l’ensemble des domaines prioritaires de développement du pays.  Et la représentante du directeur général de la Coopération, Clotilde Ky, l’organisation de la présente table ronde répond ainsi au souci de combler ce gap de financement.

Selon le gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major Salfo Kaboré, en s’arrimant au Plan national de développement économique et social (Pndes) et en prenant en compte les nouvelles aspirations des populations pour un mieux-être, le Plan communal de développement (PCD) 2018-2022 se veut être un instrument ambitieux de développement pour les acteurs à la base.

Pour lui, ce plan ambitionne faire de la commune de Falagountou à l’horizon 2025, un pôle provincial de développement performant où les populations ont atteint une meilleure qualité de vie, dans le respect des principes de la bonne gouvernance, du développement durable et de l’équité.

Le maire de la commune de Falagountou, Saidou Maiga de son côté a indiqué que leur document c’est-à-dire le PCD, est prêt et il souhaite le partager avec les différents partenaires techniques et financiers qui puissent les accompagner à mobiliser des ressources pour sa mise en œuvre effective.

La situation sécuritaire, un frein pour le développement de la commune

Il a fait savoir que, suite à la situation sécuritaire que traverse cette zone, la commune rencontre des difficultés pour la collecte des ressources propres et que les partenaires hésitent à y investir. ‹‹Au moment où on élaborait ce Plan en 2017, la situation sécuritaire ne s’était pas aussi détériorée que cela au niveau de notre région. Ça fait qu’il y a des aspects qui n’ont pas été pris en compte. Au fil du temps, la mobilisation même des ressources propres au niveau de la commune pose problème parce que, les services techniques chargés de ce recouvrement ne peuvent plus faire le terrain et il y a des partenaires qui hésitent à investir›› déplore-t-il.

Le maire Saïdou Maïga appelle à une solidarité agissante en faveur sa commune qui se trouve être dans une région confrontée à d’énormes défis sécuritaires

Pour le moment, martèle le maire, ils veulent faire le point avec tous les intervenants sur ce que la commune peut mobiliser, voir ce qui peut être apporter à la commune et le cas échéant, revoir certaines ambitions à la hausse ou à la baisse. ‹‹On va s’y atteler›› rassure le maire Saidou Maiga.

Depuis l’adoption de ce plan de développement, les initiatives en faveur de sa mise en œuvre optimale n’ont pas tari. Il s’est agi de la mobilisation des moyens financiers, de signatures de contrat et de conventions, entre autres. D’énormes efforts sont consentis par la commune en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de ses populations.

Pour soutenir ces efforts, le maire appelle à une solidarité agissante en faveur de cette commune qui se trouve être dans une région aujourd’hui confrontée à d’énormes défis sécuritaires et, lance un appel aux partenaires pour un soutien conséquent au PCD de Falagountou qui vise à renforcer la résilience des populations face aux risques de fragilité que connait la commune. 

Il est à retenir que cette table ronde constitue une activité majeure pour l’élaboration d’une feuille de route pour la mise en œuvre du contrat d’objectif signé entre l’Etat et la commune de Falagountou qui est située dans la province du Seno dans la région du Sahel.

Wendlasida Savadogo, correspondant à Ouaga

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...