mardi, juin 18, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Coupures intempestives du courant à Bobo : « C’est la conséquence de plusieurs pannes » (SG SONABEL)

spot_img

Partager sur

La Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) rencontre, du 21 au 22 mars 2024 à Bobo-Dioulasso, une cinquantaine d’acteurs de la société civile et des professionnels de l’information et de la communication. Objectif, permettre à ces derniers de s’imprégner des contraintes et difficultés du secteur de l’électricité et les mesures prises par la SONABEL pour faire face à la période de pointe afin d’être des relais auprès des populations. L’ouverture des travaux de cet atelier est intervenue dans la matinée de ce jeudi 21 mars 2024.

Venus des régions de la Boucle du Mouhoun ; des Cascades ; des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest, ils sont une cinquantaine de participants composé d’acteurs de la société civile des professionnels de l’information et de la communication à prendre part à cet atelier.

Les premiers responsables de la SONABEL à l’ouverture de l’atelier

Pour Ouokana Gnoumou, Secrétaire général de la SONABEL, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la relation-suivie que la nationale d’électricité a instauré depuis quelques années avec ces structures.

Deux jours durant, du 21 au 22 mars 2024, les participants seront non seulement outillés sur les enjeux et défis actuels auxquels la SONABEL fait face mais également sur les perspectives en cours pour améliorer l’offre énergétique.

 « Nous organisons ces rencontres pour échanger avec ces hommes de médias et ces membres d’OSC afin de préciser les conditions dans lesquelles la SONABEL se bat pour assurer un service optimal de fourniture d’électricité aux populations », a laissé entendre le Secrétaire Général, Ouakana Ganou.

Cet atelier est donc selon lui une manière de permettre à ces journalistes et leaders d’OSC de s’imprégner de ces questions afin qu’ils soient des interfaces entre la SONABEL et les populations à la base.

Des communications au cœur de l’atelier

Ainsi au menu de ces deux jours de travaux, sont inscrites des communications sur la production et le transport de l’énergie électrique ; la commercialisation de l’énergie et surtout des projets impactant en cours de réalisation par la SONABEL. Des communications qui devront permettre aux participants d’être au diapason de la bonne information.

La période de pointe se prépare bien…

Interrogé sur la question de la gestion de la canicule qui se profile à l’horizon, Ouokana Ganou fait savoir que la période se prépare bien avec pour l’instant, l’entretien des postes de transformation électrique. « La période de la canicule se prépare bien. Cette préparation consiste pour l’instant à l’entretien de certains équipements notamment les postes de transformation. Ces équipements ont besoin d’entretien périodique. Et c’est ce que nous faisons actuellement pendant que la période est favorable », a fait savoir Ouokana Ganou.

Pour lui, dans les prévisions de la SONABEL la quantité d’énergie disponible permettra de répondre à la demande pendant la période de pointe de cette année. Même si, dit-il, c’est un équilibre précaire de quelques Méga watt.

Une vue des participants à l’atelier

Du reste, pour le secrétaire général Ouakana Ganou, les coupures intempestives d’électricité observées ces derniers jours dans certaines zones de la ville de Bobo-Dioulasso seraient dues à des perturbations sur les réseaux partenaires mais aussi sur des réseaux au niveau national de la SONABEL.

« Quand je dis perturbations, j’entends par là des pannes. Par exemple à Bobo ici, nous avons eu récemment une panne dans la liaison entre la Centrale de Bobo I et la centrale de Bobo II. Nous avons aussi eu un câble qui a peté au niveau du poste de kôdéni. Ces pannes ont diminué notre capacité en termes même de transit pour pouvoir satisfaire la clientèle dans certaines zones », a expliqué le secrétaire général.  C’est cette conjugaison de pannes qui justifieraient, selon lui, ces coupures et délestages survenus à Bobo-Dioulasso.

Cependant, rassure-t-il, que des mesures sont prises pour parer à toutes ces questions afin d’offrir le meilleur service possible à la clientèle.

Diakalia Siri/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...