vendredi, avril 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Covid 19 : Des leaders d’opinion des Hauts-Bassins à l’école du plaidoyer en faveur de la vaccination

spot_img

Partager sur

Le Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME) et ses partenaires organisent, du 20 au 22 février 2024 à Bobo-Dioulasso, un atelier régional de plaidoyer en faveur de la vaccination Covid. L’ouverture officielle de l’atelier est intervenue dans la matinée de ce mardi 20 février en présence de plusieurs acteurs.

« Au Burkina Faso, à la date du 31 décembre 2023, après 09 campagnes de vaccination, seulement 27,3 % de la population étaient complètement vaccinés. Alors que l’OMS recommande d’atteindre 30% de la population ». C’est ce qui ressort du constat des organisateurs de cet atelier qui attendent booster le rattrapage de la vaccination de routine pour au moins, atteindre la norme de l’OMS.

Ainsi, veulent-ils à travers cet atelier, impliquer les leaders d’opinion dans le plaidoyer pour l’adhésion des populations à la continuité de la vaccination.

Le présidium à l’ouverture de l’atelier

Une centaine de leaders d’opinion, les décideurs à différents niveaux de l’administration, des organisations de la société civile (OSC) et les organisations confessionnelles participent donc cet atelier.

72 heures durant, ils verront leurs capacités renforcées « en plaidoyer participatif pour la continuité de la vaccination COVID des personnes à risque et le rattrapage de la vaccination pour les enfants insuffisamment ou non vaccinés dans la région des Hauts-Bassins ».

L’objectif de cet atelier selon les organisateurs, c’est d’accroître la prise de conscience de la nature de l’impact de la pandémie afin de promouvoir les approches visant à renforcer la capacité d’adaptation des communautés et les réponses nationales, ainsi que l’identification de politiques et programmes associés nécessaires. 

« L’objectif est de lancer un sureau d’engagement avec toutes les sensibilités de la communauté afin que chacun au niveau de sa communauté porte la voie pour ces activités. En effet, pendant la covid 19, les mères ont été un peu réticentes par rapport à la vaccination de leurs enfants.  Du coup, nous avons eu plusieurs enfants qui n’ont pas pu poursuivent leur vaccination », a expliqué Christian Lamy, chargé de projet national au réseau d’accès aux médicaments essentiels (RAME).

Christian Lamy, chef de projet national du RAME

Pour ce dernier, il est attendu des participants, des plans d’actions qui seront d’une part, sensibles à la vaccination du covid 19 auprès des personnes à risques et d’autre part, au rattrapage des enfants insuffisamment vaccinés. 

Serge Sanou représente le directeur régional de la santé et de l’hygiène public des Hauts-Bassins. Pour lui, le thème de ce plaidoyer est important. « Aujourd’hui, la vaccination fait partie des stratégies qui engrangent le plus de gain en termes de préservation de la vie humaine et de réduction des morbidités et des mortalités. Dans ce sens, il s’avère important que les gens puissent adhérer à cette vaccination. Avec la covid 19, il y a eu pas mal de campagnes, mais les prévalences en termes de vaccination restent toujours légèrement en deçà de ce qui était conseillé. Donc cette stratégie vient à point nommé pour nous aider à améliorer nos couvertures vaccinales » s’est-il réjoui.

Aussi, a-t-il fait savoir que la covid existe toujours quand bien-même elle n’est plus une urgence de santé publique. Pour lui, il faut donc maintenir la pression vaccinale pour qu’elle reste en l’état. « On n’a pas dit que la maladie n’existe plus, c’est la circulation qui n’est plus comme avant. Mais si nous voulons couper la transmission, il faut que tout le monde se fasse vacciné », a indiqué Serge Sanou.

Une photo de famille pour immortaliser l’évènement

Cet atelier rappelons-le, a lieu dans le cadre du projet, « Appui à l’accélération du programme de vaccination des zéro dose et l’intégration de la vaccination contre la COVID-19 dans les soins de santé primaires dans les régions du Centre, Plateau Central, Centre Ouest, Hauts-Bassins et Centre Sud du Burkina ».

Il est mis en œuvre par le réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME) et le ministère de la santé et de l’hygiène publique et financé par l’USAID et UNICEF.

Leïla Korotimi Koté/ Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

1 COMMENTAIRE

  1. Un défis de mobilisation relevé avec brio. Tous les acteurs sanitaires de premier plan ainsi que les organisations à base communautaire représentants le RAME dans les huit districts de la Région sont du rendez-vous. Les leaders associatifs de la veille sanitaire, sont également présents. Des acteurs de témoignages sur la COVID 19 ainsi que la dengue ont intervenu avec brio sur l’existence de ces pandémies et ont appelé les participants à contribuer à relever le talent vaccination pour permettre à notre Région et au pays tout entier d’être huminiser.
    Félicitations à tous les acteurs et plein succès pour la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...