vendredi, avril 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Déguerpissement des maraîchers de Kuinima/Bobo : « il y a eu un drame social », Yssouf Niamba du collectif « Da Sago »

spot_img

Partager sur

Le 25 avril 2019, le mouvement Da Sago (une organisation de la société civile) qui signifie liberté d’expression en langue locale Dioula, a tenu une conférence de presse à Bobo-Dioulasso dans le souci de plaider la cause des maraichers qui occupaient les alentours du camp militaire Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso.

Une vue des journalistes

Il faut tout simplement réhabiliter les maraichers dans leur jardin selon Niamba yssouf, responsable du mouvement Da Sago. Car, dit-il, la mise en application de leur déguerpissement fut l’une des plus tristes de l’histoire de tous les maires qui se sont succédés à la tête de la commune de Bobo-Dioulasso.

Pour se justifier, le premier responsable de « Da Sago » a laissé entendre que la 2ème région militaire, dans sa mission de sécurisation du territoire et des populations, vienne à décider de l’imminence des travaux de clôtures de la caserne est tout à fait légitime. Mais ils ont eu du mal à comprendre que la mairie, dans sa mission principale qui est la satisfaction des besoins quotidiens de la population, se déroge à ses prérogatives et décide de « façon unilatérale », sans prendre en compte les conséquences immédiates sur les populations concernées, du déguerpissement de celles-ci

Conséquences que Kadidia Traoré/Coulibaly, une militante du mouvement « Da Sago », n’a pas manqué de soulever. Pour elle, plusieurs enfants sont aujourd’hui dans la rue pour défaut de payement de la scolarité qui, dit-elle, émanait du maraichage.


Les maraichers ont-ils approché les autorités compétentes sur le sujet ?

Pour réponse, le responsable des jeunes de Kuinima Issouf Sanon rétorque que le 14 janvier, une lettre a été adressé au gouverneur de la région des Hauts-Bassins par rapport au déguerpissement des jardiniers de Kuinima. Ceci dans le but de trouver un terrain d’entente entre les deux parties (autorités et maraichers). Jusqu’à présent déplore-t-il, aucune réponse de la part du gouverneur. « Il en est de même concernant le maire de l’arrondissement 6. Arrivé à la mairie, celui-ci était en déplacement. Son adjointe dit que des négociations sont en cour avec le commandant du camp. Les mêmes propos sont tenus par Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso, qui en plus, se dit dépassé par la situation » a-t-il fait savoir.

Malgré toutes ses démarches, aucune mesure adéquate déplore-t-il, n’a été trouvée à la situation. Pour Yssouf Niamba, il est clair que ces maraichers ont été abandonnés par les autorités. « Il y a eu là, un drame social. Après le départ des Caterpillar des jardins le 4 février 2019, les maraichers n’avaient que leurs yeux pour pleurer. Et face à cela, toutes les consciences devraient être interpelées » s’est-il indigné.

Notons que selon des statistiques datant de 2010, 750 ménages soit 6000 personnes, en raison de 8 personnes par ménage vivaient autour de ces jardins qui datent des années 1906 et tiraient leur revenue du maraichage. Le 4 février 2019, ils ont été déguerpis au motif qu’ils seraient situés sur un domaine appartenant au camp militaire.

AKS

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...