samedi, mars 2, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Ecole primaire publique « Farakan A » de Bobo : 2 enseignants violentés par un parent d’élève

spot_img

Partager sur

Les enseignants ont déserté les classes pour protester contre cette « barbarie »

Suite à la blessure de son enfant par accident, un parent d’élève s’est introduit à l’école de celui-ci où il a violenté 2 enseignants. Les faits se sont passés à l’école primaire publique « Farakan A » de Bobo-Dioulasso le mardi 22 janvier 2019.

Il était midi et les élèves se bousculaient pour sortir de la classe. C’est ainsi que cet élève de CE2 a chuté d’un table-banc se blessant au genou.

Contacté, le père qui était loin selon lui, n’a pu se rendre rapidement à l’école pour s’en querir de l’état de son enfant.

Norbert Bouda, l’enseignant de l’élève blessé

Sur proposition de ses camarades, celui-ci, n’habitant pas loin de l’école, accepte de se faire accompagner à la maison par eux.

En cours de route, ils croisent le père qui était accompagné d’un jeune homme. Pour le père, cela est anormal car l’enseignant aurait dû selon lui, accompagner l’enfant à la maison ou au dispensaire.

Tout furieux, il s’introduit à l’école où il a trouvé l’enseignant en question sur place. Après échange de quelques mots, la tension a monté d’un cran et le père n’a pu se retenir. Des coups, l’enseignant en a reçu. Son collègue venu pour s’interposer à la bagarre a lui-aussi été « boxé  par le parent et son compagnon ».

Hékité Joseph Kambou, responsable du Synateb

Face à cette situation, la sous-section de Bobo I du Syndicat National des Travailleurs de l’Education de Base (Synateb) a décidé de haussé le ton.

A l’appel de ce syndicat, les enseignants ont donc désertés les salles de classe ce mercredi 23 janvier 2019 pour disent-ils, « protester contre cette barbarie ». « La mobilisation se poursuivra car on se sent vraiment en insécurité si les parents commencent à être aussi violent envers nous » a laissé entendre Hékité Joseph Kambou, responsable de la sous-section du Synateb.

Si l’une des victimes est actuellement en soin, l’autre quant à lui, se prépare pour  se présenter devant le procureur en vue de  porter plainte.

Joachim Traoré

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...