dimanche, juin 16, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Entrepreneuriat des jeunes : Les ateliers sankaristes en parle à Bobo-Dioulasso

spot_img

Partager sur

Après Koudougou et Ouagadougou, les ateliers sankaristes se sont ouverts à Bobo-Dioulasso dans la matinée de ce vendredi 29 mars 2024 par une conférence publique. Ces ateliers sont l’œuvre de jeunes entrepreneurs soucieux de l’employabilité des jeunes au Burkina Faso. C’était à la Cité Universitaire de Bobo-Dioulasso.

C’est sous le thème : « Employabilité des jeunes : les défis et les perspectives d’emploi » que se sont ouverts à travers une conférence publique, les ateliers sankaristes, étape de Bobo-Dioulasso.

Le présidium à l’atelier de Bobo-Dioulasso

Ces ateliers, selon leur commissaire général, Assane Bationo, visent à faire la promotion de l’employabilité des jeunes à travers les idéologies du père de la révolution burkinabè. « Ces ateliers ont pour objectif principal de dépoussiérer l’idéologie de Thomas Sankara. Vous savez, le Burkina Faso est aujourd’hui confronté à de multiples crises notamment l’insécurité et le chômage des jeunes. Doit-on pour autant désespérés, non. Nous devons aller vers des solutions, et parmi ces solutions il y a celles proposées par feu capitaine Thomas Sankara », a expliqué Assane Bationo.

Par ces ateliers, il s’agit donc selon lui, de non seulement donner des armes nécessaires à l’ensemble des jeunes burkinabè pour faire face aux défis du chômage mais aussi et surtout leur proposer des alternatives pour s’auto-employer.

Assane Bationo commissaire général des ateliers sankaristes

« Vous savez, l’État burkinabè ne pourra pas toquer à toutes les portes pour dire voici un cahier d’emploi pour se stabiliser socialement. Donc à travers ces ateliers, nous essayons d’outiller les jeunes du point de vue entrepreneurial, leur dire que désormais il est possible qu’ils utilisent leurs capacités, leur formation au niveau des universités pour aller chercher de l’emploi mais aussi pour en créer », a-t-il fait savoir.

Trois (03) communications ont ainsi constitué l’ossature de cette conférence publique marquant l’étape de Bobo-Dioulasso de ces ateliers. Ce sont des communications sur les opportunités de formation et d’insertion professionnelles des jeunes ; les perspectives et les opportunités d’emploi des jeunes ; la nécessité de l’entrepreneuriat.

Toutes ces communications devraient permettre, de l’avis du commissaire général des ateliers sankaristes, Assane Bationo, de donner « les outils nécessaires aux jeunes pour se frayer des chemins pour l’emploi ».

Yaya Kafando est le chef de service entrepreneurial des jeunes au niveau de la direction régionales de la jeunesse des Hauts-Bassins, par ailleurs conférencier du jour.

Yaya Kafando, communicateur

Il s’est agi pour lui en effet, dans sa communication de présenter les opportunités de formation et d’insertion professionnelles des jeunes que met le ministère de la jeunesse à la disposition des jeunes du Burkina Faso.

 « Les jeunes ont aujourd’hui beaucoup de difficultés pour leur insertion professionnelle. Donc, nous leur avons rappelé de s’approcher de la direction pour avoir des informations nécessaires sur les opportunités disponibles notamment les opérations permis de conduire.  Il y a aussi des centres de formations professionnelles qui existent à travers tout le territoire mais également des réformes que le ministère de la jeunesse a engagé pour les jeunes. Toutes celles-ci sont des opportunités à saisir », a résumé Yaya Kafando la quintessence de sa communication.

Diakalia SIRI/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...