mardi, juin 18, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Festico 2024 : Tenue sous le signe de la contribution de la culture à la lutte contre le terrorisme

spot_img

Partager sur

La 7ème édition du Festival de danse et de musique traditionnelles de Colsama (Festico) s’est tenue, du 1er au 03 mars 2024 au secteur 29, quartier Belleville dans l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso.

Organisé par l’association « Woka-Kuma » en partenariat avec l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso, ce festival se veut être une tribune d’expression culturelle et artistique.

72 heures durant, le site du festival ne s’est désempli

Devenu un des phares évènements culturels de la ville de Sya au fil des ans, le Festival de danse et de musique traditionnelles de Colsama (Festico) est une manifestation artistique qui entend par la danse et la musique du terroir participer à l’édification et au renforcement de la cohésion sociale durable entre les acteurs culturels.

Mais au-delà, promouvoir le vivre-ensemble entre les Burkinabè. C’est du reste, en substance, ce qu’ont laissé entendre les premiers responsables de ce festival. Pour eux, l’initiative de ce festival est en quelque sorte un soutien aux initiatives gouvernementales de promotion de la diversité culturelle que regorge le Burkina Faso.

Ainsi, pour cette année (7ème édition), c’est sous le thème « l’art de la scène face aux défis sécuritaires et humanitaires » que s’est tenue le Festico. Un thème qui, de l’avis de Mahamadi Sinka, président de l’Association Woka-Kuma Burkina, s’inscrit « en droite ligne avec les réalités actuelles du Burkina Faso ».

Mahamadi Sinka, président de « Woka-kuma Burkina », association organisatrice du festival

Par cette thématique, il s’est agi selon lui, de lancer un message fort à l’ensemble des Burkinabè pour qu’ils soient à l’affût pour la victoire prochaine sur l’ennemi commun qu’est le terrorisme et ce, à travers la culture de façon générale.

72 heures durant, le Festico 2024 s’est articulé autour d’activités majeures telles que des soirées de danse et de musique traditionnelles, une exposition des mets locaux et de boissons, le tout parachevé par une cérémonie de remise d’attestation de reconnaissances à des personnalités qui auront contribué à rehausser l’éclat de cette édition.

Parrain de cette édition du festival, Abdoul Karim Sango a salué l’initiative et encouragé les organisateurs à persévérer

Représentant le Ministre de la culture, Amadou Belem chargé de mission du ministère de la culture ainsi que Abdoul Karim Sango, ancien ministre de la culture ont tous salué l’Association Woka-Kuma Burkina pour cette initiative réussie. Ils ont, à cet effet encouragé les premiers responsables de l’association et les ont invités à maintenir le flambeau pour une pérennisation des expressions culturelles locales.

« Il faut encourager les premiers responsables de ce festival au regard du travail abattu pour magnifier la culture burkinabè. Si nous savons tous d’où nous venons, nous pourrons relever les défis de développement », a fait savoir Abdoul Karim Sango.

Diakalia Siri/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...