mercredi, juin 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Hauts-Bassins : Le projet de renforcement du système éducatif et de réponse à l’urgence lancé

spot_img

Partager sur

Un Consortium de quatre (04) organisations à savoir « Enfants du monde », « Faso action pour le développement communautaire », « Andal et Pinal », « Association Tin Tua » ; a procédé dans la matinée de ce mardi 16 janvier 2024 à Bobo-Dioulasso, au lancement du projet de renforcement du système éducatif et de réponse à l’urgence dans les Hauts-Bassins. La cérémonie a été présidée par Mariama Konaté, gouverneure de la région.

D’un coût global de 3 milliards 279 millions 785 mille Fcfa soit un peu plus de cinq millions de franc Suisse, le projet de renforcement du système éducatif et de réponse à l’urgence dans les Hauts-Bassins résulte d’un co-financement de l’Union Européenne et de la coopération suisse.

Axé essentiellement sur une amélioration conséquente du système éducatif dans les Hauts-Bassins, c’est un projet qui est prévu s’exécuter en quatre (04) ans et qui couvre dix (10) communes dans les trois (03) provinces (Houet, Tuy et Kénédougou) de la région.

Un projet qui vient à point nommé…

Pour Mariama Konaté, gouverneure des Hauts-Bassins, c’est un projet qui vient à point nommé au regard du contexte sécuritaire délétère avec ses répercussions sur le système éducatif.

Des acteurs du système éducatif de la région des Hauts-Bassins présents à la cérémonie de lancement du projet

« C’est un projet qui vient à point nommé au regard du contexte qui est le nôtre depuis maintenant un peu plus de huit ans. En effet, le plan régional dans son bilan 2022 indiquait que le système éducatif dans les Hauts-Bassins rencontre d’énormes problèmes tels que l’insuffisance d’équipements et de matériels scolaires, l’insuffisance et/ou le mauvais état des infrastructures scolaires, les effectifs pléthoriques dans les salles. C’est pour donc répondre à ces défis multiformes que ce a été mis en place » a-t-elle expliqué le bien-fondé du projet.

Du reste, pour Tougouma Sankara, représentant régional Afrique de l’Ouest pour l’ONG suisse Enfant du monde, ce projet vient répondre à une vulnérabilité interne du système éducatif dans les Hauts-Bassins. Une vulnérabilité qui malheureusement dit-il, s’est accentuée par la crise sécuritaire.

Tougouma Sankara, représentant régional Afrique de l’Ouest pour l’ONG suisse Enfant du monde

Ainsi, par cet atelier qui marque le démarrage effectif des travaux de ce projet, il s’agit selon lui de décliner les orientations stratégiques du projet aux acteurs concernés et du même coup, recueillir leurs conseils et suggestions avisés.

C’est pourquoi avance-t-il que c’est un projet qui sera mis en œuvre dans un esprit de co-construction, de co-responsabilité et de redevabilité avec tous les acteurs,  directs et indirects.

Les résultats attendus du projet sur le terrain

Plusieurs résultats sont attendus au terme des quatre (04) années de mise en œuvre du projet. Il s’agit, a laissé entendre Téné Tougouma, de la scolarisation d’environ 34 mille élèves, l’amélioration de la gouvernance du système éducatif et la transition entre le primaire et le Post-primaire.

Ces résultats selon lui, ne sauraient être atteints sans une implication effective des autorités locales ainsi que des collectivités à la base.  D’où son appel à une véritable implication de tous les acteurs.

Soiliou Karantao, directeur régional de l’Éducation Préscolaire, Primaire et non Formelle des Hauts-Bassins a salué l’initiative

Directeur régional de l’Éducation Préscolaire, Primaire et non Formelle des Hauts-Bassins, Soiliou Karantao a salué les initiateurs de ce projet qui, dit-il, « apportera gros à l’éducation dans les Hauts-Bassins ».

« Ce projet vient nous aider à renforcer notre système éducatif, à faire face à l’urgence et dans le détail, surtout à rendre l’école équitable pour tous les enfants du Burkina ; à permettre l’accès et le maintien de tous les enfants dans l’éducation mais aussi de renforcer notre système par rapport à la crise sécuritaire », a déclaré Soiliou Karantao.

Une photo de famille pour immortaliser l’évènement

Ainsi, il n’a pas manqué de réitérer ses remerciements à la délégation de l’Union Européenne et à la coopération suisse, partenaires financiers de ce projet.

Du reste, Lamoussa Compaoré, chargé de programme au Bureau de la Coopération suisse, représentant les partenaires financiers à cette cérémonie, a réitéré la disponibilité à accompagner l’éducation dans les Hauts-Bassins.

Diakalia Siri/ Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...