dimanche, juin 16, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Insécurité à l’école centre de Bobo : Un élève agressé dans l’enceinte de l’établissement

spot_img

Partager sur

L’insécurité à l’école centre sise au secteur 04, quartier Kôkô dans l’arrondissement 1 de la commune de Bobo-Dioulasso, longtemps dénoncée par les acteurs, semble avoir atteint un autre degré. En effet, un jeune du quartier aurait fait irruption dans l’enceinte de l’établissement ce mercredi 27 mars 2024 pour y agresser un élève de la classe de 6ème.

L’agresseur de l’élève, âgé d’environ 15 ans, est connu de l’établissement pour des actions de perturbations des cours.

En effet, ce dernier et d’autres jeunes du quartier prendraient du plaisir à se rendre régulièrement dans l’enceinte de l’établissement pour y mener des actions de nature à perturber les cours, comme jeter des pierres sur les toits.

« Hier soir (ndlr : mardi 26 mars 2024), ils sont venus en groupe pour jeter des pierres sur le toit de notre classe pendant qu’on était en cours et notre enseignant a pris ses affaires pour partir », relate la victime.

L’état du portail et du mur de l’école expose les acteurs à l’insécurité

C’est donc avec un membre de ce groupe que l’élève dit avoir eu une prise de bec, la veille de son agression. « Après mon devoir aujourd’hui quand je suis sorti de la classe, j’ai aperçu un jeune du même groupe. Ce dernier m’a injurié. On a failli se bagarrer quand il a aussitôt sorti un couteau. Très vite, je suis retourné en classe », explique-t-il.

Son agresseur ayant eu vent de cette dispute, se serait selon lui, précipité dans la salle de classe avec un fouet communément appelé « Golo Kami » pour lui asséner des coups au niveau des biceps.  « Quand l’autre jeune là a fait sortir le couteau, je l’ai laissé et suis allé m’asseoir en classe. Il est allé informer l’autre qui est venu avec un fouet pour m’agresser » ajoute-t-il.

De la nécessité de sécuriser le domaine de l’établissement

Alerté par les cris des autres élèves de l’établissement qui assistaient impuissants à la scène, l’intendant et un collègue auraient accourus sur les lieux où ils ont pu stabiliser le jeune bourreau.  « C’est un jeune qui est fréquent dans l’établissement. Souvent quand les enseignants sont en classe pour faire le cours, il vient jeter des cailloux sur les toits avec son lance-à-pierre. Il a même menacé de blesser un enseignant. Donc on le cherchait. Et aujourd’hui, il est venu s’en prendre à notre élève. Quand, nous avons été alertés, nous avons accouru et avons constaté que c’est lui qu’on cherchait depuis longtemps », a expliqué un enseignant.

Les élèves de l’école centre en « insécurité permanente » selon des acteurs

Pour la première responsable de l’établissement, tout cela serait dû au fait que l’école n’est pas dotée d’un mur en bonne et due forme. « Quand vous voyez l’établissement, tout le monde peut y avoir accès. Chacun rentre et il ressort comme il veut. Les murs ne sont pas de taille, les portails ne sont pas bien praticables. Donc c’est difficile pour nous garantir une sécurité maximale », regrette-t-elle.

Toutefois, plaide-t-elle pour plus de sécurité afin de garantir aux élèves et aux personnels de l’établissement de meilleures conditions de travail.

Il convient de souligner que la victime évacuée dans un centre de santé de la place n’a pas pu bénéficier de soins primaires. Juste une ordonnance remise aux parents pendant que le sang ruisselait encore sur son bras.

L’agresseur quant à lui, a été emmené par la gendarmerie pour être interrogé.

Diakalia SIRI/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...