mardi, juin 18, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

8è édition des journées nationales de la jeunesse catholique : Du 31 juillet au 04 août 2024 à Bobo

spot_img

Partager sur

Bobo-Dioulasso abritera, du 31 juillet au 04 août 2024, la 8e édition des journées nationales de la jeunesse catholique. L’information a été donnée le samedi 02 mars 2024 au cours d’une conférence de presse animée dans la ville de Sya par les membres du comité d’organisation de la 8e édition des journées nationales de la jeunesse catholique (JNJC). Les échanges avec les professionnels de l’information et de la communication ont été présidés par Monseigneur Paul Ouédraogo.

« Marchons ensemble ». C’est sous ce thème que se tiendra du 31 Juillet au 04 août 2024, la 8ème édition des journées nationales de la jeunesse catholique. Cette édition, toute particulière, intervient après celle manquée de 2021 à Dédougou du fait de la double crise sécuritaire et sanitaire.

Une photo de famille des membres du comité d’organisation

Ainsi, c’est l’archidiocèse de Bobo-Dioulasso qui a été désigné pour accueillir cette édition 2024 qui s’annonce selon les organisateurs, comme une édition particulière. « Cette édition sera particulière en ce sens qu’elle se déroulera dans un contexte jubilaire, le jubilé d’argent c’est-à-dire les 25 ans du Conseil National de la Jeunesse Catholique », a fait savoir l’abbé Armel Nikiéma, Président du CNJC. 

Environ 10 000 jeunes issus des diocèses du Burkina et au-delà sont attendus pour cette édition avec à la clé plusieurs innovations qui vont des inscriptions à l’organisation proprement dit de ces Journées. « Déjà, il faut noter que les inscriptions se feront 100% en ligne. On aura aussi dans le programme plusieurs innovations notamment les heures SPI avec des communautés, les catéchèses RISE-UP vécues aux journées mondiales de la jeunesse. Mais également, nous aurons un système formalisé des volontaires pour les services », a laissé entendre l’abbé Armel Nikiéma qui appelle à un soutien total de tous les partenaires pour la réussite de cette 8ème édition des JNJ.

Du reste, cette édition selon lui, est placée sous le signe de la résilience au vu des difficultés liées à la crise sécuritaire. « Cette édition sera dans le registre de la résilience et dans une dynamique pour contribuer à accroitre notre vivre-ensemble », a-t-il dit.

Une vue des journalistes à la conférence de presse

Pour Mgr Paul Ouédraogo, les Journées nationales de la Jeunesse catholique, au-delà d’être un cadre cultuel, sont une opportunité saisissante pour les jeunes de se retrouver autour de « leurs Pères-Évêques et de leurs Pasteurs pour approfondir leur foi et discerner leur vocation particulière pour faire de notre société un havre de paix et de vivre-ensemble ».

C’est pourquoi il a salué d’ailleurs le thème de cette édition qui pour lui, est évocateur au regard du contexte actuel du Burkina et résume, dit-il, les défis qui attendent la Jeunesse. « An Ka Jen Ka Taama gnongon Fè : Marchons ensemble. Ce n’est pas seulement les chrétiens mais toutes autres confessions religieuses, nous devons marcher ensemble. Marcher ce n’est pas marcher côte à côte. Cela traduit une volonté d’acceptation les uns des autres », a laissé entendre Mgr Paul Ouédraogo.

Du reste, la participation aux journées nationales de la jeunesse catholique est conditionnée par le paiement de la somme forfaitaire de cinq mille (5000) FCFA qui donne droit selon les organisateurs à la restauration et à l’hébergement.

Monseigneur Paul Ouédraogo, archevêque de Bobo-Dioulasso

Cette conférence de presse a par ailleurs servi de cadre pour lancer officiellement la plateforme digitale des JNJ à travers laquelle les participants à l’édition 2024 pourront s’inscrire.

En rappel, c’est en 2000 que les journées nationales de la jeunesse ont été instituées. Elles sont ainsi pilotées depuis lors par le Conseil National de la Jeunesse Catholique qui est une structure de communion entre jeunes catholiques et placée sous la tutelle de la Commission Épiscopale Burkina-Niger.

Diakalia Siri/ Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...