vendredi, avril 19, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Région des Hauts-Bassins : La gouverneure au contact des forces vives de la province du Tuy

spot_img

Partager sur

La gouverneure de la région des Hauts-Bassins, dans le cadre d’une tournée de prise de contact, est allée à la rencontre des forces-vives de la province du Tuy ce 14 février 2024. C’était à Houndé.

Après le Kénédougou en janvier dernier, c’est la province du Tuy qui a accueilli la gouverneure Mariama Konaté dans le cadre de sa tournée de prise de contact avec les forces vives de la région des Hauts-Bassins.

Cette prise de contact est une manière pour elle d’échanger à bâton rompu avec les populations de sa région. Question pour elle de toucher du doigt les besoins de ces dernières mais aussi et surtout de leur expliquer les orientations actuelles des plus hautes autorités du pays qui du reste, sont la sécurité, la lutte contre la corruption dans l’administration et l’auto-suffisance alimentaire.

« Nous sommes venus pour une prise de contact. Depuis ma nomination, on aurait dû faire cette tournée mais avec les différentes activités de fin d’année, je n’ai pas pu le faire. Je suis à Houndé aujourd’hui pour vraiment toucher du doigt les réalités de terrain, pour échanger avec les forces vives pour savoir leurs besoins afin d’apporter des réponses. Mais également pour expliquer les orientations qui nous été données par les plus hautes autorités de la transition », a expliqué la gouverneure l’objectif de sa présence aux côtés des forces-vives et corps constitués du Tuy.

Mariama Konaté, gouverneure de la région des Hauts-Bassins

Du reste, ces orientations, a laissé entendre la gouverneure sont essentiellement « la sécurité à travers la reconquête de l’intégrité territoriale, la lutte contre la corruption dans l’administration c’est-à-dire tout ce qui est mal qui entrave le bon fonctionnement de l’administration. Enfin l’atteinte de l’auto-suffisance alimentaire à travers l’offensive agro-sylvo-pastorale et l’initiative présidentielle ». Ainsi il s’agissait selon elle d’échanger avec les forces vives du Tuy sur ces orientations et solliciter leur adhésion totale à l’atteinte des objectifs escomptés de ces orientations.

Cependant, la priorité de l’heure selon la première Magistrate des Hauts-Bassins reste la question sécuritaire. Pour elle, il sied en effet qu’au-delà des actions menées par les FDS que les Forces-Vives de la cité de l’or jouent leur partition. « J’ai tenu ce langage de vérité avec eux. Il faut que chacun s’engage, que chacun joue son rôle pour que nous puissions retrouver cette sécurité tant recherchée », a-t-elle dit.

Et de faire remarquer qu’à Houndé les choses ne sont pas de nature à faciliter l’atteinte de cette sécurité.  « Au niveau de la ville de Houndé, vous avez remarqué ces derniers temps, il y a tellement de mouvements qui entravent cette sécurité. Mais nous les avons interpellés à privilégier le dialogue, à être responsables pour que nous puissions cultiver le vivre-ensemble », a rassuré la gouverneure.

Des doléances néanmoins posées par les forces-vives…

Après s’être réjouies de cette démarche de la première responsable de la région qui, disent-elles, est encourageante, les forces-vives du Tuy ont néanmoins posé des doléances.

Les forces vives de la province du Tuy ont profité porter à la connaissance de la gouverneure leurs doléances

Il s’agit entre autres de la question sécuritaire, le vivre-ensemble, l’inaccessibilité des téléphones mobiles, l’insuffisance d’infrastructures routières pour davantage désenclaver la province et l’érection d’une unité de transformation des produits agricoles locaux.

« Moi ma doléance c’est que la gouverneure fasse en sorte qu’il y ait la cohésion entre nous habitants du Tuy. Pour dire vrai, il n’y a pas de cohésion sociale entre nous. Et cela est très difficile », a laissé entendre un responsable des jeunes qui dit compter sur l’intervention de la gouverneure pour que les choses aillent pour le mieux.

 A ces doléances la gouverneure dit prendre note et promet de travailler dans le sens à en trouver des solutions appropriées. Cela avec le concourt de ces forces-vives elles-mêmes.

Diakalia Siri/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...

Baccalauréat 2023 dans les Hauts-Bassins : Le plus vieux candidat a 65 ans

Les épreuves écrites de la session 2023 du Baccalauréat ont débuté officiellement ce mardi 20 juin 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans...