jeudi, juillet 18, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Sécurisation foncière des lieux de culte, identité, spiritualité africaine et développement expliqués à des élèves de Bobo.

spot_img

Partager sur

« Enjeux culturels, touristiques et environnementaux liés à la sécurisation foncière des lieux de culte des villages de la commune de Bobo-Dioulasso », c’est le thème du panel organisé ce vendredi 13 décembre 2019 à Bobo-Dioulasso et ce, dans le cadre des activités de la 3ème édition des journées culturelles Bobo Madarè, une initiative de l’association « Sya Wolo ».

Deux panélistes se sont succédé devant l’auditoire. Il s’agit de l’avocat Patrick Ouattara, qui a représenté Maître Fako Bruno Ouattara, un expert culturel et foncier. C’est lui qui a été chargé d’entretenir les élèves sur la question de la sécurisation foncière des lieux de culte. Dans son exposé, il a montré la nécessité de continuer à protéger ces lieux qui le plus souvent, « ne sont pas là pour rien ».

« Nos devanciers ont réussi tant bien que mal à préserver ces lieux en se basant sur le caractère sacré . Aujourd’hui, les mentalités ont évoluées ; « l’intérêt de protéger est en conflit avec l’intérêt de développer » dit-il.

Le deuxième panel a été présenté par le Docteur Djime Ouattara, un spécialiste en identité, spiritualité africaine et développement. Il a démontré comment les africains ont « tués » le spirituel au profit du matériel.

Panélistes, responsables de l’association et modérateur au présidium

Il pense ainsi que les africains devraient revoir leur programme de développement qui est parfois dit-il, en déphasage avec « nos réalités ». Pour le Docteur Djime Ouattara, il appartient aux africains de « combiner leurs propres valeurs avec celles des occidentaux pour en tirer le meilleur possible ».

Le panel avait pour modérateur Thierry Sanou. Le président de l’association Sya Wolo , sitelé Bakary Ouattara a exhorté les élèves à s’approprier ces communications afin de réapprendre à s’identifier à leurs valeurs africaines.

Créée en mars 2017, l’association « Sya Wolo » entend à travers cette initiative, susciter un intérêt certain quand à la pérennisation des rites à travers la restauration des forêts et des bois sacrés urbains.

BIKO

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...