mardi, juin 18, 2024

WhatSapp : +226 71 13 69 42

spot_img
spot_img
spot_img

Hauts-Bassins : L’association Wifaan a clôturé son projet de promotion des communautés en voie de disparition

spot_img

Partager sur

L’Association Wifaan a procédé ce samedi 17 février 2024 à la clôture de son projet de renforcement des capacités techniques et opérationnelles des savoirs et savoir-faire locaux des communautés en voie de disparition dans les Hauts-Bassins. C’était à Bobo-Dioulasso en présence de plusieurs acteurs culturels et représentants des communautés.

Débuté en septembre 2023 pour une durée d’exécution d’environ 07 mois, le projet de promotion des communautés en voie de disparition dans les Hauts-Bassins, mis en œuvre par l’association Wifaan, a refermé ses portes.

A lire-Association Wifaan : Des ateliers pour enseigner l’identité culturelle Tiéfo en voie de disparition

Et c’est sur une note de satisfaction que l’Association a, au cours d’une cérémonie, annoncé la fin du projet, intitulé « renforcement des capacités techniques et opérationnelles des savoirs et savoir-faire locaux des communautés en voie de disparition dans la région des Hauts-Bassins ».

Un projet co-financé par le Fonds de développement culturel et Touristique et l’Union Européenne dans le cadre du Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance culturelle (PAIC-GC) et qui a concerné les communautés Djan ; Sienmin ; Tiéfo ; Toussian et Sambla.

Pour Hyppolite Ouattara, coordonnateur du projet et Président de l’Association Wifaan, des activités telles que des conférences publiques sur l’historique des communautés concernées, des ateliers d’art culinaire et fabrication d’objets d’art locaux et vestimentaires ont fait la belle de ce projet.

Hyppolite Ouattara, coordinateur du projet et Président de l’Association Wifaan

En tout, deux cent (200) personnes ont pu bénéficier de ces formations avec d’énormes acquis engrangés selon lui. « En termes d’acquis, nous notons le brassage culturel entre les différentes communautés ; l’interculturalité ; l’apprentissage des langues et leur transcription ; la découverte des objets d’art », a résumé Hyppolite Ouattara qui du reste, a salué le Fonds de développement culturel et touristique pour avoir financé la mise en œuvre de ces activités.

Des difficultés rencontrées

Par ailleurs, il a rappelé que des difficultés ont été rencontrées dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet. Les difficultés d’ordre budgétaire, le manque de personnes ressources pour certaines activités, le nombre élevé des communautés sont entre autres des difficultés rencontrées au cours de l’exécution du projet.

A lire aussi-Association Wifaan : Une conférence publique pour promouvoir la culture Sambla « en voie de disparition »

Des difficultés qui du reste, souligne Hyppolite Ouattara, n’ont pas pu entraver l’atteinte des objectifs escomptés par le projet.

Cela, le Président de l’Association Wifaan, le met à l’actif de la conjugaison des efforts des différentes parties concernées. C’est pourquoi, il a réitéré ses remerciements au FDCT et à l’Union Européenne pour leur accompagnement technique et financier dans l’exécution du projet. « Aux communautés, je leur dis merci pour leur franche collaboration, merci aux personnes ressources pour leur disponibilité », a-t-il salué.

Issa Barry, chef d’antenne régionale du FDCT a salué la pertinence de ce projet

Chef d’antenne régionale du FDCT, Issa Barry a salué la pertinence de ce projet. « Ce projet est d’une grande pertinence parce qu’il avait pour public cible les jeunes. C’est dire que le flambeau de ces connaissances a été transmis à ces jeunes-là. Donc nous les interpellons à ce que, ce qui a été appris ne soit pas oublié », a exhorté Issa Barry.

Quant aux bénéficiaires, ils ont exprimé leur gratitude à l’Association Wifaan pour cette initiative qui leur a permis d’apprendre plus sur certains pans de leur communauté respective.

Notons que l’Association Wifaan a été créée en 2021. Elle œuvre depuis dans la valorisation du patrimoine culturel de la communauté Djan du Sud-Ouest.

Diakalia Siri/Ouest Info

La rédaction
La rédaction
Ouest Info est un média en ligne basé à Bobo-Dioulasso dans la région de l’Ouest du Burkina Faso.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Abonnez-vous à notre Newsletter

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Suivez nous sur Facebook

ARTICLES POPULAIRES

Bobo-Dioulasso : Elle décroche le BAC à 16 ans

Agée de 16 ans, Sanou Awa Farida était la plus jeune candidate de la région des Hauts-Bassins à la session 2023 du Baccalauréat. Examen...

Ali Konaté : L’homme qui a « gracieusement » offert ses engins pour réparer le pont de la Guinguetta

Ali Konaté. Ce nom est certainement connu comme étant celui du président de l’union nationale des dozos (UND) du Burkina.Mais derrière ce chasseur traditionnel...

Lonabet: La plateforme de pari sportif en ligne de la LONAB

Le « Pari sportif » est un produit dérivé de la gamme Faso Pari logée dans l'architecture de marque de la LONAB. C'est un jeu...

Village de Pala : Les pas de Dinguin Gbaga ou les traces de l’existence d’un homme géant

Pala est un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso. Habité en majorité par des forgerons bôbô, le village dispose de lieux mythiques qui...

Bobo-Dioulasso: Plus de 3 600 ha mobilisés par 26 sociétés immobilières

3 628,68 ha. C’est la superficie totale de terre mobilisée par 26 sociétés de promotion immobilière dans la commune de Bobo-Dioulasso.De ces 26 sociétés...

Transport aérien : Le groupe EBOMAF lance Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023

Le groupe EBOMAF veut lancer Liza Aviation à Bobo Dioulasso le 27 avril 2023. Le leader du BTP a choisi de faire le vol...